Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Dim 30 Aoû - 18:39

Silène Mercy ★
 «Sombre, il entend le monde obscur,
Et la vie invisible bruire
Comme un torrent derrière un mur ! »

INFOS EN VRAC

Nom : Mercy

Prénom : Silène

Âge : Vingt ans

Sexe : Masculin

Groupe & Rang : Civil
Instrument(s) pratiqué(s) : Voix, batterie, ocarina, piano.
Métier : (Idole/Compositeur et/ou autre) Artiste de rue, chanteur dans les bistrots de quartier et coursier la nuit. Freelance à ses heures perdues.
Ambition :
Ambition...hein ?:
 
Avatar : Matou Kariya-Fate/Zero

Voix : Matthew Bellamy - Click


STORY : « Un aveugle au coin d'une borne… »

Quand est-elle apparue ? L’envie de chanter ?

Quand il a appris à s’accepter tel qu’il était ? Non.

Quand il a reçu son premier ocarina de la part de son père ? Non.

Quand il a pleuré de joie, après avoir assisté à son premier concert ? Non.

Quand sa petite sœur, est née ? Non plus.

Quand il s’est rendu compte, qu’il aimait s’épancher par l’écriture et que sa voix était pas mal ? Non plus.

Quand l’incendie a démarré en pleine nuit ? Impossible, il dormait alors.

Quand les poutres ont commencés à tomber ? Peut-être…Mais aucunes paroles ne lui venait alors à l’esprit.

Quand il a compris que l’accès aux portes qui le reliait à sa famille, était condamné ? Ah, on se rapproche…

Quand il est sorti, seul, crevant de douleur et observant le feu tout ravager ? Presque, mais il avait encore trop mal…

Quand les voisins sont venus le chercher, alors que détruit par le chagrin, comprenant que personne n’apparaîtrait plus sur le pas de la porte, il chantait des malédictions inédites venues d’autres âges, contre la malheureuse cigarette qu’il avait oublié d’éteindre près du rideau…

Oui. C’est là.

Puis, il se mit à chanter contre lui-même. L’envie était née. Elle ne l’a plus jamais quitté, par la suite.

Il n’avait que treize pauvres années, sa futilité de petit adolescent influençable, l’aura mené à un banal accident de ménage. Banal, mais terriblement funeste. Il fut le seul survivant de l’incendie cette nuit-là.

Il resta plus d’un an à l’hôpital, d’abord amené pour brûlures graves sur la majeure partie du corps et du visage. Puis, pour traumatismes. Voir sa famille brûlée vive, n’est pas une épreuve facile à vivre. Il vous sortirait ça en haussant les épaules, peut-être. Chose sûre, il le vivait mal, mais discrètement. Il se refermait dans sa bulle de songes, ne calmant ses angoisses et sa culpabilité qu’en créant toujours plus de textes et de chants.

La musique était sa thérapie, le temps fut le linceul de son malheur.
Hébergé à contrecœur par une de ses tantes, il respirait de nouveau la joie de vivre. À sa manière. Il dessinait des présages sombres, chantait des malheurs dans la finesse, jurait qu’il voyait des fantômes. Mais personne ne s’en alarmait. C’était sa façon de vivre. Il était désormais, sous un permanent voile gris de désespoir bienheureux. Il grandit sous l’aile des rumeurs, des racontars, de l’isolement et de la solitude. Toujours en chantant. Toujours plus sombre, toujours plus libre.

C’est littéralement, mains dans les poches qu’il s’introduit difficilement dans la vie active. Tenant une vie instable et pauvre, enchainant les petits boulots et les adresses pour chanter. Il ne démord pas qu’un jour, il puisse entrer dans une agence. N’importe laquelle. D’ailleurs, c’est ce qu’il vise.

Car chanter est devenu la seule preuve qui lui convienne, pour le convaincre qu’il est encore bien vivant.

 


PSYCHOLOGIE : « Hagard comme au jour un hibou… »

Silène, c’est un condensé de beaucoup de choses.

Tout d’abord, de sentiments. Le garçon est hyper-sensible, pour exemple, si le ton de votre voix ne diffère rien que d’un brin de la neutralité, il le sentira. Comme tout le monde. Mais multiplié par cent. Ainsi, ne vous étonnez pas de voir des larmes involontaires le submerger ou des hoquets soulever sa poitrine.

L’agressivité le rend vulnérable, la peur le rend fébrile, la joie ne l’affecte que peu, la tristesse le rend presque heureux et nostalgique… Mais la méfiance est de service, car les réactions de Silène étant exacerbés, l’on ne peut savoir comment il va réagir selon ce qu’il ressent.

Ce mélange de sentiments forts, car ils sont mélangés, malaxés, grossis…rend Silène assez crédule et facile à froisser ainsi que rancunier sur les bords.
Malgré-tout, il a construit sa bulle pour s’éloigner de tout cela et endormir ses sentiments. Ainsi, il apparait souvent comme quelqu’un de peu à l’aise avec les gens, habitué à la solitude, peut-être un peu délirant parfois. Foncièrement sociable, pour peu qu’on fasse le premier pas vers lui, plutôt altruiste et grand rêveur de boulevard. Il passe son temps le nez en l’air, ou vers le sol, plongé dans ses pensées.

Et pourtant. Pourtant, Silène est également un amas dégoulinant et gluant de traumatismes et de peurs intérieures. Petites, mais si puissantes qu’elles peuvent le cloitrer dans sa chambre pendant des heures, voir des jours.

Il ne supporte pas, par exemple, les commentaires dégradants ou négatifs sur son physique de grand brulé. Cela le blessera injustement. Ou alors, le feras entrer dans une colère foudroyante et noire, il vous sautera dessus si c’est le cas, à n’en pas douter.

Il a une fascination constante pour le feu depuis l’incendie, penchant même vers quelques tendances pyromanes légères parfois. Cela parait un peu contradictoire, mais si vous restez un peu plus longtemps pour voir le spectacle de Silène observant un feu, vous remarquerez qu’il tremble comme une feuille … et qu’il l’éteint dès qu’il n’est plus seul.

Il ne supporte plus la cigarette, son odeur le rend malade. Il adore les insectes volants. Plus un tas de pleins d’autres choses ridicules et qui le rendent si…si Silène.

Dans l’ensemble, il est assez facile à lire. Mais cache des sentiments et des peurs en lui, qui ne ressortent bien souvent, que par le chant.

 


PHYSIQUE : «Un prisonnier à demi fou… » 

Beau. Mais seulement d’un côté.

Un œil noir, profond et un visage fin. Une peau de nacre, des mèches blanches légères et semblant légèrement cassante.

Un œil blanc, à la pupille presque invisible. Le cou et la moitié du visage, défigurés par d’étranges cicatrices veineuses parcourant sa peau presque translucide. Dû à une sévère carence en fer.

Un visage, deux faces. Silène est une pièce de monnaie. Une chance sur deux, de tomber sur le bon côté.

Les cheveux blancs du jeune homme, sont naturels et dû aux brûlures invisibles sous sa tignasse neigeuse. Le feu l’avait rendu chauve, brulant ses anciens cheveux bruns. Quand ils repoussèrent après presque trois ans, ils étaient blancs et décolorés. Personne ne sût expliquer en quoi la pigmentation de Silène fut affectée par les brulures.

Le reste du corps du garçon est bien proportionné, plutôt musclé et élancé. Mais sous les vêtements, la partie gauche du corps est toujours parcourue de stries infernales.

En parlant de la tenue vestimentaire, Silène ne s’embêtera pas la plupart du temps, s’habillant de jeans et d’une veste bleutée à capuche, la plupart du temps. Lors de ses sorties chant, il se présentera habituellement vêtu d’un trench quelconque ou d’un costar selon l’endroit. Sinon, la même veste. Les mêmes baskets. Le même jean.

Une chose, par ailleurs, l’accompagne en permanence. Une canne. Le jeune garçon est boiteux, mais plus que cela, il est aveugle. Ou presque. Son œil droit, le seul resté intact, est quasiment invalide. Il ne distingue désormais plus que simples ombres flous et vagues points de lumières. Le physique n’a donc aucun impact sur lui.

Cela à bien entendu, développé son ouï, ainsi que son sens du toucher. Il est très tactile. Pour jouer, il a appris les instruments qu’il utilise, par cœur. Pour lire, c’est le braille. Pour écrire, c’est le talent. Et ainsi de suite.


DERRIÈRE L'ÉCRAN

Pseudo : Silène.
Âge : Entre seize ans et l’éternité. Pour toujours et à jamais.
Comment as-tu connu le forum ? : Partenariats de forum que je zieutais.
Un avis ? : J’ai peur…j’espère que mon perso va pouvoir évoluer ! Tout à l’air déjà bien rodé !
Tes disponibilités : Aléatoire.
Code du Règlement : Validé! #Megan
Une Question/Remarque ? Hum...pas expressément, non...me mangez-pas trop vite s'il vous plait. ^^"






Dernière édition par Silène Mercy le Dim 30 Aoû - 22:13, édité 1 fois
« Civil »
Civil
avatar


Pseudo : Silène
Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Dim 30 Aoû - 22:11

Fate/Zero ♥ Luv ♥
Bienvenue !
« Membre du Cour Master »
Membre du Cour Master
avatar


Pseudo : Reginald.
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t699-u-c-je-te-promets-le-sel-au-baiser-de-ma-bouche#5928
Avatar : Jinguji Ren
Messages : 55
Date d'inscription : 01/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Dim 30 Aoû - 22:36

Bienvenito !
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Andy
Avatar : Akari ( Karneval )
Messages : 27
Date d'inscription : 22/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Dim 30 Aoû - 23:09

Bienvenue Magnifique Créature *-*
« Membre du Personnel • Infirmier »
Membre du Personnel • Infirmier
avatar


Pseudo : Panda
Avatar : Ken Kaneki - Tokyo Ghoul
Messages : 46
Date d'inscription : 01/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Lun 31 Aoû - 21:01

Merci à vous trois. rainbow 

Je pense que je vais bien m'amuser ici !
« Civil »
Civil
avatar


Pseudo : Silène
Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Mer 2 Sep - 18:13

Bienvenue à toi! *^*

Z'aime bien ton perzo... Panada
« Elève de la Classe S »
Elève de la Classe S
avatar


Pseudo : Kijisaki Haruna
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t245-kijisaki-haruna
Avatar : Shibuya Rin de Idolm@ster Cinderella Girls
Messages : 75
Date d'inscription : 15/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Mer 2 Sep - 19:47

Bonsoiiiiiiiiiiiir

Très jolie fiche j'aime beaucoup. ^^ Le perso a l'air super intéressant, j'ai hâte de voir ce que ça va donner en rp!
Je te valide donc et t'invite à aller réclamer tes points et recenser ton avatar. Une admine viendra te mettre ta couleur sous peu!
Bienvenue parmi nous!! **
« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : Neverland Megan
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t490-fuyu-no-yume-termine
Avatar : Inconnu au bataillon
Messages : 216
Date d'inscription : 24/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Mer 2 Sep - 20:09

Bienvenue <3

_________________
« Administratrice Maemi ♛ Things never happen the same way Twice. »
Administratrice Maemi ♛ Things never happen the same way Twice.
avatar


Pseudo : Maemi & quelques variantes ♥
Messages : 217
Date d'inscription : 04/12/2014


Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfiction.net/u/5636452/Lunatish
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ] Jeu 3 Sep - 13:36

Wellcoommmeee !!!!  sushi

J'espère que tu te plairas parmi nous  wai

Gros poutou  Cute
« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : DorrySunny
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t561-welcome-to-the-jungle
Avatar : Erza de Fairy Tail
Messages : 107
Date d'inscription : 09/06/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ]

Contenu sponsorisé
« »




 

La brûlure du feu, ne vaut pas la finesse agressive d’un alcool fort. Tu devrais le savoir. Silène. [Finicht ! ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Mieux vaut être pauvre mais maìtre chez soi
» . la vie ne vaut pas d'être vécue si on ne la vie pas à fond .
» une vie de débauche en vaut une autre ► charles de terrollet [FICHE MODIFIÉE ET FINIE]
» Galaad - Mieux vaut se méfier de l'eau qui dort ! [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-