Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Le sujet s'éloigne du verbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Le sujet s'éloigne du verbe Jeu 27 Aoû - 12:07

Le sujet s'éloigne du verbe
Ft. Nakazato Jun
Daisuke était train de marcher, comme une personne normale. Il en était une et ce malgré son ancienne célébrité qui faisait pas mal de bruit. Le fait qu'il puisse marcher seul sans être poursuivi par une horde de fan avait quelque chose de très reposant. Il avait presque envie de fumer, si avec ces dernières, il ne se grillerait pas tout de suite son soi-disant anonymat. Il eu un rire amer à cette pensée. Il mettait ses mains dans ses poches. Il aurait bien sifflé, mais il ne savait quel morceau choisir pour l'amuser. Il haussait les épaules et commençait un titre totalement au hasard, il jouait les premières notes de sa bouche doucement avant de reconnaître un vieux titre. C'était un coup pour qu'on le traite de vieux. Mais il s'en fichait un peu de tout ça. Il avait un certain âge, certes, mais il était encore très séduisant pour son âge.

Daisuke était dans le centre ville, on pouvait voir ça et là des personnes portant des sacs de course. L'enseignant n'avait pas besoin d'une nouvelle veste, pourtant, une d'entre elle en vitrine semblait l'appeler. Il se grattait le menton, de toute façon, le prix était exubérant, même pour une veste. Il se contenterai d'un nouveau chapeau, s'il trouvait le style qu'il affectionnait tant. Il n'était pas très sûr de trouver, son style de couvre-chef n'était plus vraiment en vogue. Lui qui avait fait exprès de venir bien après les soldes pour ne pas être bousculer par une horde de dames faisant des affaires dont certaines pourrait le reconnaître et ainsi l'empêcher de faire ce qu'il avait prévu. Soit acheter un vêtement ou deux pour varier sa garde-robe. Comme à chaque fois qu'il se baladait en pleine ville. La vilaine tentation qu'est le shopping. C'est dans ce genre de moment qu'il se disait qu'il ressemblait à une femme dans ce genre de moment. Il riait doucement. IL n'était pas une femme, mais il pourrait voir de jolies demoiselles. C'était un peu un bonus pour lui. Des filles... Il soupirait doucement. Bien entendu, il n'était pas le seul. Il voyait pleins de visage inconnus. Mais une chevelure connue se démarquait. Une personne qu'il semblait connaître, l'aborder ou non. Là c'était la question. Et puis tant pis. Il respirait à fond. Il faut oser.

« Salut, c'est moi ! »

Oui, il osait aborder la demoiselle, bien entendu, ses cheveux l'avait interpellé. Il ne pouvait pas avoir de chance et qu'il se fasse complètement ignorer. Il avait osé, bien sûr, il pourrait passer son chemin. Il savait que c'était normal. Il riait doucement. Le voilà en train d'aborder des anciens élèves, c'était vraiment n'importe quoi. Il avançait vers cette demoiselle. C'était un moyen comme un autre pour se rendre un peu plus visible. Même si il était sauf discret avec sa chemise rouge. Bon, il était entrer dans ce magasin sans savoir, mais il avait là devant ses yeux pleins de sac en tout genre. Euh, il était un peu comme un cheveux dans la soupe. Il avait un sourire qui se voulait timide, heureusement, il était bon acteur.

by Epilucial



« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Ruru
Messages : 30
Date d'inscription : 01/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sujet s'éloigne du verbe Mer 14 Oct - 16:50


 
Le sujet s'éloigne du verbe

 
feat. Ono Daisuke


 


Pyjama. Bol de céréale à la main. Affalée devant la télé. C’était mon jour de repos et je m’ennuyais au point de vouloir demander du boulot au Boss… Qui l’aurait cru ? Pas moi en tout cas…

J’avais envie de rien. J’étais toute cra-cra avec mes cheveux en bataille rassemblés en un pathétique chignon, et les miettes traces de mes précédentes tartines sur mon débardeur. Le pire c’est que je me levai pour à nouveau envahir la cuisine y prendre de la nourriture, mais je me stoppai bien vite en prenant conscience de la bêtise que j’allais faire. Encore un peu et je finissais ma journée à grignoter devant la télé ! L’horreur ! Fainéante oui, mais pas à ce point ! Il fallait que je me ressaisisse, que je trouve quelque chose à faire. N’importe quoi pourvu que cela m’empêche de piller mes provisions ! J’allai poser mon bol dans le lave-vaisselle puis entendis le bruit du battant de ma boite à lettre en me redirigeant vers le salon, le gardien sans doute. Bien puisque j’étais debout je changeai de direction pour la porte. De la publicité, rien que ça… Et là, miracle ! Un pub pour un nouveau magasin à Shinjuku. Je voyais un peu près où c’était, je connaissais bien ce coin. Plus j’y pensais, plus l’envie de l’envie de faire du shopping  me prenait. Il ne m’en fallut pas plus pour filler m’habiller. J’attrapais les premières choses qui me tombèrent sous la main, c-à-d, un débardeur blanc, un jeans gris et des bottines noires.

Je pris la voiture -et y retrouvai mon gilet noir que je laissai- au cas où, et pris soin de partir en dehors des heures de pointe. Par contre je m’inquiétais pour les places de parking mais heureusement j’en trouvai une facilement, la tournée des magasins pouvait donc commencer !

Un, deux, trois,… J’arrêtai de compter à partir de sept. J’achetai quelques trucs mais n’avais pas eu de véritable coup de cœur jusqu’à arriver au fameux magasin du prospectus. De l’extérieur la boutique était très belle, la vitrine présentait de belles pièces, mon intention se porta sur une veste en cuir et une capeline que je m’empressai d’aller essayer. Je voyais le regard sceptique de la vendeuse, elle devait sans doute me prendre pour l’une de ces clientes qui essayer mais n’achète pas à cause de leur faible bourse. Malgré tout elle m’apporta ce que j’avais demandé. Je m’y sentais particulièrement bien, je me sentais fatale ! Après ça je jetai mon dévolu sur d’autres articles, ce magasin me plaisait bien, il était rare que j’apprécie autant des vêtements d’un certain prix. Je m’apprêtai à aller régler mes achats, au plus grand étonnement de la vendeuse. Puis cette voix… J’espérais mettre trompée, que tout cela n’était qu’une erreur sa part, qu’il me confondait avec quelqu’un d’autre. Hélas, en me retournant, je le vis, tout habillé de rouge... Il s’avançait vers moi, je ne pouvais plus l’ignorer et comme si ça ne suffisait pas tout le magasin me regardait… J’avais beau faire mine de ne pas le connaitre, la situation restait tout aussi gênante. L’espoir me venait alors de cette dame accompagné de son amie, elles lui jetaient de discret coup d’œil tout en fessant des messes-basses. Puis elles se décidèrent à l’aborder, et la première lança la discussion.

« Excusez-nous mais ne seriez-vous pas l’acteur Ono Daisuke ? »
« Nous sommes de grandes fans vous savez. », dit la deuxième en gloussant.
« En tout cas si ce n’est pas vous, vous lui ressemblez beaucoup ! »
« Vous êtes aussi séduisant que lui ! »

Ces deux femmes me sauvaient la vie ! Grâce à elles, je pouvais régler mes achats et lui échapper ! Je les aurais bien embrassé mais je devais partir trouver refuge dans l’un des nombreux commerce environnant. Et pourquoi pas un café ? Je commençai à avoir faim et puis ça me permettrait de faire une petite pause.


 

 
Fiche de liens (c) Miss Yellow
« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : SunSoni
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t570-my-daily-life
Avatar : Bianchi - Katekyo Hitman Reborn
Messages : 135
Date d'inscription : 09/06/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sujet s'éloigne du verbe Mer 14 Oct - 20:58

Le sujet s'éloigne du verbe
Ft. Nakazato Jun
Daisuke voyait bien qu'elle faisait semblant de pas l'avoir reconnu, roh, la voilaine demoiselle. Elle allait le fuir donc. Il trouvait ça très dommage. Surtout qu'il avait pleins de choses à dire et tenter de lui faire un peu de drague, rien de très méchant. Juste pour lui complimenter sa beauté mise en valeur avec l'âge, si ce n'était pas beau tout ça. Bien entendu, se balader en pleine ville, c'était un risque de se faire reconnaître. Il savait qu'on pouvait l'identifier. Deux petites dames d'un certain âge l'abordait sympathiquement. Il souriait, de bon cœur. Il avait affaire à des fans. Il fouillait ses poches, il trouvait un bic. Il signait des espèces d'autographes avant de le faire signe de se taire avec un clin d’œil qui se voulait espiègle. Ce qui eu pour réactions de faire rire ces dames d'un âge tout à fait respectable. Mais avait profiter à la demoiselle qui en avait profiter pour prendre la poudre d'escampette. Je lâchais un soupir, je ne pouvais pas aborder une élève sans qu'elle le fuit. Comme si le prof était un monstre. Il draguait que rarement ses élèves et souvent, elles avaient fini leurs cursus. C'était une question de professionnalisme. Par contre, il devait trouver cette demoiselle et être discret. Ce n'était pas gagné, vu qu'il s'était fait repérer. Il sortait du magasin, laissant les dames parler entre elles ce qu'elles racontaient ne l'intéressait pas vraiment.

Il marchait un moment et s'installa après un moment sur un banc d'un café, il commandait à boire, naturellement, quand il voyait son élève, comme ils se retrouvaient, c'était sa chance. Tout d'abord, faire mine de pas l'avoir remarquer. Facile, pour un acteur tel que lui. Il se grattait le menton. Il souriait au serveur, qui lui disait ,naturellement qu'il viendrait vite avec sa commande. Il était sûr que le jeune garçon faisait du charme pour avoir un pourboire plus élevé. L'enseignant croisait les jambes, regardant furtivement dans la direction de son élève, comment l'approcher sans la faire fuir à nouveau. Tel était le défi de Daisuke en ce moment. Il ne reculerait pas, ce n'était pas son genre. Il souriait à l'homme et buvait son café déposant un peu d'argent pour qu'il le laisse seul. Il aimait les femmes, bon sang, pas les jeunes garçons. Il roulait des yeux. Vraiment, il avait d'autres choses à faire. Se lever ferait suspect, il devrait attendre le bon moment. Un peu jouer les espions en herbe. Ce qui le faisait un peu rire. Il était comme un gosse, alors qu'il avait un certain âge. Et plaisait aux petites dames aux cheveux gris naturels. Il passait un moment entre boire et regards. Dans un silence qui lui ressemblait pas beaucoup. Il gardait une main sur gobelet. Histoire d'être plus dans son rôle. Il souriait toujours, regardant les autres demoiselles, exprès. Qu'est qui pouvait pas faire pour s'approcher d'elle. L'approche directe n'avait pas fonctionné, dommage. Il ne lui restait plus que la ruse. L'aborder en prétextant chercher du sure à ses côtés. Quel bonne idée, il s'approchait lentement et sûrement de cette femme.

by Epilucial



« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Ruru
Messages : 30
Date d'inscription : 01/08/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Le sujet s'éloigne du verbe

Contenu sponsorisé
« »




 

Le sujet s'éloigne du verbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sujet, Verbe, Complément
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko
» Sujet a long terme: ork sauvage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-