Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !» Sam 25 Juil - 21:21

ft. Aiko NAGAKAWA

ft.Sora NAKAGAWA

「 Une sortie entre amis ! 」
«Un rêve peut devenir réalité, mais une réalité peut-il devenir un rêve ?»

Aujourd'hui il faisait chaud. Très très chaud même, il faut dire qu'il faisait chaud ces derniers temps. Ce que je trouvais dommage, c'était que même avec le vent, la chaleur ne redescendait pas.

Bien qu'il faisait chaud, je me disais qu'une balade pourrait être bien ! Oui, une petite balade avec Aiko ça serait cool ! J'aurai bien demandé à Ayato de nous accompagner, mais avec son boulot à l'hôpital, il ne pouvait pas vraiment venir. Il était vraiment à fond je ne voulais pas le déranger dans ces moments-là, alors ça sera uniquement moi et Aiko, c'est déjà bien, j'en suis content, on pourra discuter de tout et de rien, car c'est vrai que nous ne sommes pas dans la même classe du coup nous ne pouvons pas nous voir souvent et ça me manque vraiment ça.

En plus on était en week-end aujourd'hui, on pourra rester toute la journée ensemble et faire tout ce qu'on ne pouvait pas faire en semaine. Je devais lui envoyer un message quand même pour lui demander si elle pouvait venir ou alors je venais la chercher sans rien dire ? Mais si elle était occupée comment pourrais-je faire ? Oh et si j'envoyais un message à ses parents pour savoir ? Juste pour faire un effet de surprise ! Oui j'allais faire ça.

Cependant je ne savais plus où j'ai mis mon portable...J'ai cherché de partout et après des minutes de recherche je me suis rappelé que je l'avais laissé en bas, je suis donc descendu en vitesse et j'ai appelé ses parents. Ils m'avaient dit qu'elle n'avait rien à faire aujourd'hui. J'étais content, alors je suis remonté en vitesse me préparer, un t-shirt blanc, un jean noir avec une ceinture comme d'habitude et ma veste sans manches à capuche, je suis aller me coiffer puis faire le reste et après avoir pris mon sac avec mon porte monnaie et compagnie. Je suis vite aller enfilé mes baskets et je suis parti à vélo. Comme d'habitude quand je venais chez elle, je laissais mon vélo et je partais avec elle à pied, c'était devenu normal au fil des années.

Je mettais environs vingt-cinq minutes a aller chez elle, normalement ça devrait être plus, cependant j'ai appri TOUT les raccoursis pour aller plus vite et oui il le faut bien quand on est impatient de retrouver son amie ! Après ses vingt-cinq minutes, je suis tombé nez à nez avec le père d'Aiko, il m'a fait rentré après que j'ai déposé mon vélo et il m'a fait monté en haut (bien entendu j'avais enlevé mes chaussures comme tout bon invité que j'étais). Sa mère après m'a tout de suite emener en haut en me disant que je n'étais pas obligé de frapper vu que la porte d'Aiko était un peu ouverte, alors je l'ai complètement ouverte et j'ai attendu quelques secondes.

«Yo' Aiko, j'te kidnappe pour la journée et tu n'as pas le choix !»

J'ai souris et j'ai croisé les bras. J'étais heureux de venir la voir, j'aurai bien aimé qu'Ayato vienne, lui aussi il aurait aimé, mais là ce n'est pas possible. J'attendais sa réponse, même si je savais qu'elle allait dire oui, car après tout je savais où je voulais l’emmener et cet endroit elle ne pouvait pas dire non.

Car quand ça concerne la nourriture. Elle est toujours partante comme moi quoi, c'pas pour rien qu'on est les meilleures amis du monde, on est presque pareils !  
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A
avatar


Pseudo : Panda
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t677-nakagawa-sora-l-homme-de-l-obscurite-terminee
Avatar : Artiste Re°
Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !» Sam 25 Juil - 23:27



Tea party !

by ashling sur epicode






Aiko était profondément endormie lorsque son réveil-matin se mit à sonner. Elle mit du temps à s'en rendre compte et lorsqu'elle ouvrit finalement les yeux, elle mit facilement une bonne minute à s'étirer lentement hors du lit pour éteindre l'appareil. La jeune fille s'assit pour éviter de se recoucher, puis s'étira de tout son long comme le ferait un chat sortant de son doux sommeil. Elle avait fait un rêve, elle le savait, mais elle n'arrivait pas à s'en rappeler parfaitement. Ça viendrait plus tard... Elle écrivit tout de même ce dont elle se rappelait dans son journal de rêve (qui contenait énormément d'histoires complètement débiles créées par son cerveau durant la nuit). Finalement, la musicienne se leva et fit rapidement son lit du même coup. Il était très exactement 7:00 du matin. Elle se levait plus tôt la semaine pour aller à l'école le plus tôt possible, mais la fin de semaine, elle se donnait un peu de répit, mais pas trop. Il fallait bien, ça faisait partie de ses habitudes de vie depuis environ trois ans.

Aiko mit ses mains sur ses hanches en soupirant. Elle fixa sa graaande fenêtre qui prenait presque tout le mur de sa chambre. C'était le moment de tirer les rideaux... ET DE SE CRAMER LES YEUX AVEC LA LUMIÈRE DU SOLEEEIL ! Arf, c'était clairement le moment du matin qu'elle préférait le moins ! N'empêche qu'une fois que c'était fait, elle pouvait observer sa chambre dans son plus bel éclairage. Comme la peinture était de couleur très claire, la lumière filtrait partout et rendait sa chambre lumineuse comme tout. Et puis son violoncelle qui trônait à côté de tous ses autres instruments de musique... Magnifique, tout simplement magnifique !

Après avoir observé les objets de sa passion, Aiko se décida finalement à aller dans la salle de bain de sa chambre (ouiii sa propre sa de bain, on est foufou) et elle se fit couler un bain. Avant d'y entrer, elle se lava bien comme il faut, surtout les cheveux, qui étaient éternellement longs à nettoyer. Elle s'aspergea une dernière fois pour se débarrasser du savon, puis elle alla vite se réfugier dans l'eau chaude, s'y plongeant presque jusqu'au nez. La jeune fille s'amusa à faire des bulle et des vortex avec ses mains un moment avant de simplement se détendre.

À un moment, elle se plongea entièrement dans l'eau et se mit à écouter un peu tout. Elle entendait facilement ses moindres mouvements, mais lorsqu'elle cessa de bouger, elle pu entendre les battements de son cœur. Ça la rassurait toujours, d'une certaine façon, de les entendre et de savoir qu'ils étaient aussi stables.

Elle ne sortit de l'eau qu'environ trente-cinq minutes plus tard. Elle commençait à avoir chaud de toute façon. Rapidement, l'étudiante se sécha, sécha ses cheveux, les parfuma, puis s'empara des vêtements qu'elle avait posés près de la pharmacie la veille. Donc, elle enfila sa chemise blanche à manches courtes, sa longue jupe noire à dentelle qui commençait de la taille jusqu'à ses genoux et ses longues chaussettes de la même couleur. Comme toujours, elle avait l'air élégante. Comme elle s'était déjà coiffée, elle profita du fait qu'elle était devant la petite pharmacie pour l'ouvrir et prendre ses médicaments, petite bouteille par petite bouteille. Ça aussi, ça faisait partie de ses nouvelles habitudes. Une fois chose faite, Aiko fut prise d'un loooong soupir. Puis, elle plaça sa robe de nuit dans le panier à vêtements sales qui était vérifié tous les jour par le personnel engagé dans sa maison.

Une fois de plus dans sa chambre, Aiko alla choisir un serre-tête. Cette fois, elle le prit rouge avec des décorations de dentelle dessus. Elle en profita également pour prendre un ruban de la même couleur et l'attacha autour de son col en un petit nœud. Finalement, elle alla dans son walk-in pour y choisir des bottines noires à petits talons assez élégantes et décorées par un nœud sur chaque côté. La miss jeta un coup d’œil à son reflet dans le grand miroir au fond de la mini pièce. Sa tenue lui allait bien. Toujours un peu chic, comme à l'habitude.

Il était 8:00 et elle avait faim. Néanmoins, elle préférait attendre avant d'aller manger, puisque son regard venait tout juste de s'accrocher à son violoncelle : si beau, si majestueux dans la lumière du soleil ! Elle ne put pas s'empêcher de le sortir de son socle, de s'emparer de son archer et d'aller s'asseoir sur son petit banc dans son coin réservé à la musique. Et puis elle jouaaaa. Trèèès longtemps. Jusqu'à ce que son ventre se contracte en grognant si fort que le son enterra presque celui de son instrument de musique. Un peu gênée par son estomac mourant, Aiko posa son regard sur son réveil-matin et QUELLE NE FUT PAS SA SURPRISE de voir qu'il était déjà 10:00 ! Elle qui croyait n'avoir joué que dix minutes, ça faisait deux heures...

Soudain, la porte de sa chambre s'ouvrit, laissant apparaître un Sora tout lumineux à cause de la lumière de sa fenêtre. Puis il sortit sa phrase fétiche, celle qu'il utilisait à chaque fois qu'il se pointait à l'improviste avec une idée derrière la tête. Comme toujours, Aiko se mit à rire. Elle se leva, rangea son violoncelle et son archet avant de vite-fait aller dans son walk-in pour prendre son sac-à-main rouge.

Finalement, elle put sortir de sa chambre pour la première fois de la journée. Elle dit au revoir à ses parents, les rassura comme toujours qu'elle avait son portable, son argent et ses clefs et qu'elle n'oublierait rien en chemin parce que Sora était là pour la surveiller. Finalement, le duo put traverser le portail et à ce moment, Aiko se mit à suivre Sora. Avec ses bottines, elle lui arrivait pile poil à la même taille.

- Alors, tu veux bien me dire où on va ? Est-ce que c'est un endroit où on peut manger ? Parce que figure-toi que j'ai sauté le déjeuner sans le vouloir... Oh !

Patapay, c'est tout ce qu'elle se disait (avec une expression de "j'aurais pas dû dire ça" sur le visage) lorsqu'elle se rendit compte qu'elle venait de griller sa bêtise. C'était important pour elle de manger le matin, mais elle avait cédé à la tentation de jouer du violoncelle et ça lui était complètement sorti de l'esprit...
« Elève de la classe S »
Elève de la classe S
avatar


Pseudo : Starfish
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t676-child-of-love-o-aiko-nagakawa#5787
Avatar : Shijou Takane
Messages : 14
Date d'inscription : 23/07/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !» Dim 26 Juil - 20:54

ft. Aiko NAGAKAWA

ft.Sora NAKAGAWA

「 Une sortie entre amis ! 」

«Un rêve peut devenir réalité, mais une réalité peut-il devenir un rêve ?»

Le rire d'Aiko remontait toujours le moral et quand elle rigolait quand je disais cette phrase, ça voulait dire qu'elle venait, on avait un peu nos petis codes en réalité même sans dire des mots, nous pouvons nous comprendre, c'est la magie d'une amitié durable, c'est vraiment amusant ! Après qu'elle ait rangé ses affaires et qu'elle ait pris son petit sac à main rouge. On est descendu, elle a rassuré ses parents comme d'habitude et moi je prévenais que je ferai très attention à leur fille comme à chaque fois et que si jamais il y a un souci  j'appelerai directement les ambulances puis par la suite eux. C'était un peu comme un rituel de faire ça, ils ont besoin d'être rassurer c'est normal. Après qu'ils nous aient dit au revoir comme si nous étions encore des petits enfants de six ans, nous sommes sorties de la maison avec joie comme à notre habitude.

En marchant à côté de moi, j'ai remarqué qu'avec ses petites bottines, elle faisait ma taille, déjà qu'elle était grande, en plus maintenant elle faisait parfaitement ma taille ! J'ai gonflé les joues, mais je disais rien, à vrai dire ça m'a toujours perturbé d'être plus petit qu'elle, heureusement que j'ai grandi ! Ce n'est pas que ça me dérange, ça me perturbe juste. Quand elle se mit à parler et qu'elle se dénonça sans le vouloir sans doute qu'elle avait sauté le déjeuner. Je me suis arrêté. Je me suis mis en face d'elle et je lui ai poké le front en prennant une mine en colère. Dans un sens je l'étais, mais sans vraiment l'être, c'est important qu'elle mange le matin, mais si elle saute les repas ça ne va pas le faire, heureusement que je l'emmenais dans un endroit avec de la nourriture, en faite c'est comme si je le savais sans le vouloir ! Ahaha/ Le destin fait bien les choses parfois.

«Tu as sauté le déjeuner ? Dois-je te punir en te disant que tu ne pourras plus faire de violoncelle pendant deux semaines ?»

Quand je disais ça, il était facile de savoir que je n'étais pas réellement en colère, c'était juste une petite phrase comme ça, pour lui dire dans un sens que je m'inquiètais, mais que je sais qu'elle fera plus attention à l'avenir. Après tout Aiko, elle ne veut jamais nous inquièter donc elle fait attention à ce qu'on lui dit.

«Le destin fait bien les choses ! Je comptais t'emmener dans un petit endroit où on sert du thé et DES GATEAUX !!!»

Ce moment de joie je vous dis pas ! Quand on parle de nourriture, on parle de la vie. Quand on parle de la vie, ça parle d'Aiko et moi mangeant comme pour dix pour en suite faire des blagues sur tout et rien, mais qu'entre nous, je déteste rire devant les autres, il y a que devant Aiko que je suis ainsi. J'ai donc repris ma marche en sifflotant, je me rappelais du chemin comme si j'avais un GPS dans la tête.  

On devait marcher depuis une vingtaine de minute, mais voilà nous étions enfin arrivés. J'ai ouvert la porte et j'ai poussé Aiko dedans, il n'y a pas moyen, elle rentre et sans discuter comme ça on trouvera une table plus rapidement, encore nous avions de la chance, il n'y avait que des personnes âgées le matin pour cause, le matin les jeunes ne venaient pas forcément. Une table nous avait été donnée. Elle était contre la vitre donc on pouvait voir les passants et les quelques maisons qui entouraient le tout.
J'ai détourné le regard pour regarder les autres. Puis après j'ai reporté mon regard sur Aiko et j'ai souris j'ai tendu le menu sous sa figure.

«Aller que veux-tu ! Aujourd'hui c'est moi qui paye ! Prends ce que tu veux !»

Même si ce n'était que le matin, je voulais quelque chose de froid moi. Alors j'allais prendre une boisson bien fraîche et sans doute que j'allais manger la même chose qu'Aiko vu qu'on aime presque tout pareil ! Je voyais des familles marcher dans la rue, les enfants qui nous regardaient, des ados de notre âge qui regardaient en notre direction. J'ai haussé les épaules et j'ai reporté mon regard sur Aiko.

«Alors tu choisis quoi aujourd'hui ?»

L'amitié est une base, la nourriture est une base. Entretenir une amitié, c'est quelque chose qui prend du temps. Tout ce qu'on peut avoir dans le monde, ne peut pas valoir le prix de notre amitié quoi qu'il arrive, qu'importe qui nous rencontrons. Cette amitié, c'est comme une seconde vie.
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A
avatar


Pseudo : Panda
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t677-nakagawa-sora-l-homme-de-l-obscurite-terminee
Avatar : Artiste Re°
Messages : 12
Date d'inscription : 23/07/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !» Lun 27 Juil - 3:45



Tea party !

by ashling sur epicode






Aiko était soulagée que Sora ne se soit pas mis en colère. Sa fausse petite menace à propos du violoncelle n'avait eu que pour effet de la faire rigoler et c'était plus que tant mieux ! Lorsque le duo arriva devant le salon de thé où ils allaient passer la journée, les yeux de la jeune fille s'agrandirent de stupéfaction. C'était la première fois qu'elle allait dans cet endroit avec Sora ! Elle allait très certainement prendre les spécialités du restaurant, c'était l'occasion PARFAITE pour goûter à de nouvelles choses !

Ils prirent donc place près d'une fenêtre. Lorsque l'étudiante s'installa, elle posa sa tête sur ses paumes de mains, s'accoudant sur la table pour fixer le paysage. Le ciel, les nuages, les feuilles des arbres qui bougeaient doucement au gré de la brise... C'était vraiment très joli ! Puis, Sora lui tendit le menu.

- Aller que veux-tu ! Aujourd'hui c'est moi qui paye ! Prends ce que tu veux !

Aiko se mit à rougir légèrement. Elle réagissait toujours comme ça lorsque Sora lui payait quelque chose alors qu'il savait qu'elle avait déjà amplement assez à cause du travail de sa maman. Mais elle savait aussi pertinemment qu'il était inutile de protester et la miss aux cheveux blancs se contenta de prendre le menu avec un petit sourire en coin. Après quelques minutes d'hésitation, elle se décida. Juste à temps, parce que Sora lui demanda ce qu'elle avait choisis et à ce moment PRÉCIS, une employée arriva à leur table, leur souhaita la bienvenue et leur demanda s'ils avaient choisis. Aiko allait lui dire non car son ami devait encore regarder le menu, mais celui-ci lui fit un mouvement de tête lui expliquant clairement qu'elle pouvait y aller.

- Ah... Bon, très bien. Je vais prendre le menu sansai-okowam du thé genmai-cha, avec des monaka et ... l'oshiruko !

La jeune dame nota tout sur son calepin à une vitesse impressionnante. Puis, elle posa son regard sur Sora, qui lui dit simplement qu'il prenait la même chose. La gentille serveuse s'éloigna alors avec leur commande en leur disant que ça ne serait pas long. À ce moment, Aiko se demanda si cette fille croyait qu'ils étaient en couple.

Ce genre de chose arrivait très fréquemment... Même âge, grande complicité, ils auraient presque l'air mignons ensembles, il ne manquait plus que les bisous et les regards sucrés. Sauf que quand tu fréquentes une personne depuis plus de dix ans sans jamais avoir tenté d'aller plus loin, tu sais que ce n'est que de l'amitié. Mais une amitié si forte qu'elle prend des échelons de famille. Pour Aiko, Sora était comme un frère.

Et c'est sur cette pensée qu'elle ouvrit son sac à main pour fouiller dedans quasi machinalement. C'était une nouvelle habitude, ça aussi, même si elle essayait de le faire discrètement en public : prendre son médicament d'avant le repas. Mais sa main avait beau tâter chaque objet dans son sac, elle ne touchait à rien qui ressemblait à sa bouteille de pilules. Et à mesure qu'elle touchait le vide intersidéral de la présence de cette fameuse bouteille, Aiko prenait une expression de plus en plus étrange, l'air de dire "c'est tellement idiot que je ne me crois pas moi-même".

La musicienne baissa les yeux sur son sac à main et vit qu'en effet, la bouteille n'était pas là.

Elle avait réussit. À oublier. SON MÉDICAMENT. À ce moment, elle espérait très sincèrement que Sora ne remarquerait pas... La jeune fille leva les yeux sur celui-ci et fixa son visa--- EXPRESSION DE DOUTE ET DE COLÈRE.

- ..... Oups ?

IL AVAIT CLAIREMENT COMPRIS, PRÉPARATION POUR MORT IMMINENTE EN COURS DANS LE CERVEAU D'AIKO !
« Elève de la classe S »
Elève de la classe S
avatar


Pseudo : Starfish
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t676-child-of-love-o-aiko-nagakawa#5787
Avatar : Shijou Takane
Messages : 14
Date d'inscription : 23/07/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: «Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !»

Contenu sponsorisé
« »




 

«Le thé et les gâteaux...C'est la base d'une sortie !»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le castrum et les châteaux de Lastours
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans
» [Aisne(02)] Château de Coucy
» Antigone c'est juste une meuf frustrée d'pas avoir joué aux châteaux d'sable étant gosse
» LA CUISINE MEDIEVALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-