Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 17 Mai - 15:02

HATOKO SAYURI ★
“Music is my refuge. I can crawl into the space between the notes and curl my back to loneliness.”

INFOS EN VRAC

Nom : Hatoko

Prénom : Sayuri

Âge : Dix-sept ans

Sexe : Je suis une fille !

Groupe & Rang : Étudiante, classe A
Instrument(s) pratiqué(s) : Trompette et ocarina
Métier : Idole
Ambition : Soutenir Fumie jusqu'au bout en tant qu'idole et connaître tout ce qu'il y a à savoir sur les étoiles.

Avatar : Shimakaze – Kantai Collection

Voix : Megumi Nakajima


STORY
 


C'est un bel après-midi, un quinze août plus précisément, que deux petites filles ont vu le même jour : il s'agit de toi, accompagnée de ta sœur jumelle. La famille que vous composez avec votre père et votre mère semble presque parfaite, comme sortie tout droit d'une peinture. Oui les gens envient parfois ce couple possédant ces enfants si adorables, mais la vie ce n'est pas tout rose sauf que tu es bien trop jeune et candide pour le comprendre. Comme tout bébé tu as appris à marcher, à parler et tu as fait tes premières bêtises. Rien de bien grave si ce n'est parfois trop donner tes jouets à ta jumelle ou essayer d'escalader des étagères malgré les dangers. Puis, pour une raison que tu ne saisis pas très bien ton père décide soudainement de quitter ce foyer aimant, après de longues disputes avec ta mère. Ce que tu ne sembles pas en mesure de concevoir, c'est qu'il a rencontré une autre femme. En même temps l'adultère tu ne sais pas ce que c'est, parce que tu n'as que cinq ans. Et progressivement la haine de ta mère grimpa, et au sens propre du terme tu pouvais affirmer la sentir.

« Quand est-ce que tu vas arrêter de chialer ?! C'est pas bientôt fini oui ?! »

Tu te fais secouer comme un prunier, tu ne comprends pas mais surtout tu as peur. Oui, peur de cette femme qui commence à te gifler comme si tu avais assassiné quelqu'un. Pourtant tout ce que tu as fait, c'était dire qu'il y avait un problème de couture avec ta robe. Et elle s'est emportée, te hurlant dessus comme si tu l'avais insultée de tous les noms du coup tu as commencé à pleurer. Ce n'était pas une véritable raison pour qu'elle te frappe, mais tu es consciente de ô combien elle est nerveuse, surtout depuis que ton père a disparu après le divorce, vous abandonnant Fumie, ta mère et toi. Elle est assez instable ; tu voudrais bien dire que tu l'aimes malgré tout, mais ce n'est pas possible : elle t'effraie bien trop. Tu aimerais bien t'enfuir, mais pour aller où ? À l'extérieur de cette maison il n'y a personne qui t'attend, personne pour t'accueillir : en réalité tu n'as plus que Fumie, ta sœur jumelle, ton double, ta raison de vivre entre autre. Alors tu restes même si tu finis couverte de bleus et que tu te lamentes dans un coin à cause de la douleur. En fait tu ne sais plus qui tu dois détester le plus, si c'est ta mère pour les souffrances qu'elle t'inflige ou ton père pour vous avoir laissées avec ce monstre.

Du coup Fumie, c'est devenu un peu comme le centre de ton monde et comme vous subissiez toutes les deux les mêmes tortures, tu t'es dit un jour comme ça qu'il était temps que tu grandisses et que tu la protèges, comme le ferait toute bonne maman avec son enfant. Tu n'as à cette époque que sept ans, et pourtant tu as décidé de te comporter comme une adulte pour le bien de ta jumelle. Tu ne veux plus qu'elle ait à souffrir alors quand tu le peux, tu vas prendre les coups à sa place, tu t'excuses pour des maladresses que tu n'as pas commises et elle, elle s'excuse à son tour en se rendant compte des coups qu'elle te porte, elle pleure et se recroqueville dans un coin le temps de se calmer. Parfois elle arrive à te faire pitié, parce que tu te dis que c'est probablement un problème dans sa tête et que ça va s'arranger un jour... mais ce n'est que de magnifiques rêves d'enfants, n'est-ce pas ? Sa violence, tu ne pourras jamais t'en débarrasser : tu mets peu de temps à comprendre que c'est impossible et que jamais ça n'ira mieux. Au contraire, tu te rends vite compte que la situation empirait, que ses poings créent des impacts encore plus importants. Le sentiment des côtes brisées et la vue de ta sœur blessée tu ne veux plus les voir ; tu souhaites les effacer définitivement de ta mémoire mais ça non plus tu n'en es pas capable. Alors pour rassurer Fumie tu chantes, chaque soir, Twinkle Twinkle Little Star : c'est devenu ta chanson préférée avec le temps, parce que vous la chantez ensemble.

L'école vous n'y allez plus si souvent que ça parce que les blessures sont tellement voyantes que quelqu'un risquerait d'appeler la police. D'un côté ça ne serait pas plus mal car cela mettrait fin à cette souffrance, mais de l'autre tu crains que vous ne vous retrouviez seules, que personne ne vous prenne et puis, d'un certain côté, tu te sens mal à l'idée de trahir ta mère. C'est une pensée bien étrange qui te traverse parfois l'esprit tant ta tentation de faire cesser ces sévices est grande. Un soir elle vous a brusquement fait traverser la baie vitrée, en poussant ta sœur sur toi ce qui a alerté les voisins aussitôt. Tu ne pleures plus depuis bien longtemps, et être séparée de ta mère ne t'as pas autant affectée que tu l'aurais cru. Dans tes petits bras écorchés par le verre tu serres Fumie, jurant intérieurement sur ta propre vie que tu la protégerais et que tu lui apporterais soutien coûte que coûte. À ton entrée à l'orphelinat avec elle, tu n'as alors que dix ans. Certes tu fais donc partie des plus âgés, mais ça n'empêche pas les quelques aînés de venir t'embêter. Tu ne leur parles pas, parce qu'il n'y a que ta jumelle pour toi, elle est presque devenue ton but dans la vie. Progressivement vous vous êtes enfermées dans votre monde, et toute personne tentant d'y entrer a été victime de vos farces destinées à les faire fuir.

Un jour, une famille a décidé de vous accueillir Fumie et toi. Tu n'es pas trop partante parce qu'ils ont déjà une petite fille, mais ils se disent que cela lui fera des camarades de jeu. Sauf qu'au lieu de ça vous êtes ses martyrs, subissant ses sanctions à sa place lorsqu'elle fait des bêtises. Elle vous méprise pour une raison inconnue mais toi tu l'ignores tout simplement, parce que tu as décidé de dépasser ce stade d'enfantillage il y a fort longtemps. Sauf que le fait que tu la regardes de haut ne lui plaisait guère alors elle t'a enfermée dans le placard, dans le noir pendant toute une journée en bluffant ses parents : soi-disant elle jouait à cache-cache avec vous. Tu ne sais pas trop où est Fumie mais tu t'inquiètes, parce que de là où tu es tu ne peux pas la surveiller. Progressivement la petite pièce te donne l'impression que tu étouffes et tu as paniqué, cognant de toutes tes forces sur les portes pour que l'on t'ouvre. Depuis ce temps tu détestes les espaces clos comme si des monstres allaient surgir pour te manger. Tes parents adoptifs ont beau avoir tenté de t'expliquer qu'il ne fallait pas autant craindre les placards et les ascenseurs ça ne changeait rien, tu paniquais chaque fois à l'idée de te retrouver dedans comme par magie.

Ceux qui vous ont recueillies tu les apprécies, mais sans plus. Tu ne leur accordes finalement pas tant d'intérêt que ça, et très vite la situation devient tendue avec leur enfant. Tu décides donc de partir avec ta jumelle pour retourner à l'orphelinat, là où au moins vous pouviez vivre dans votre bulle. Sauf que votre retour n'a été que très bref, car quelqu'un d'autre a sollicité votre attention, un couple ayant perdu leurs filles dans un accident un an plus tôt. Ayant éprouvé un peu de peine à leur égard sans leur montrer tu as accepté de les suivre, entraînant Fumie avec toi. Tout se passe très bien, ils sont aux petits soins avec vous, vous nourrissent convenablement et s'inquiétent au moindre petit bobo. Tu t'y es attachée à ces gens, et ce malgré ton amour immense pour Fumie : elle qui était le centre de ta vie, désormais elle n'est qu'une personne un peu plus importante que d'autres. Peut-être s'en était-elle rendu compte, tu ne savais pas trop, mais tu te disais que cela n'était pas bien grave car ils vous aimaient toutes les deux. En un rien de temps vous êtes devenus un peu comme une vraie famille, mais quelque chose te paraît louche dans le fond : sauf que tu ne sais pas encore quoi.

Deux enfants assis devant une télé, c'est tout à fait banal. Et pourtant pour toi ça avait quelque chose de surprenant, plus particulièrement quand on portait son attention sur le programme diffusé : un concert d'idole. Fumie semblait particulièrement enthousiaste alors tu suivis le mouvement, commençant à regarder les émissions de ce genre de plus en plus avec elle. Finalement le rêve de ta jumelle fait surface, et il ne t'étonne guère : elle souhaite devenir idole. Toi ? Tu n'en sais rien, alors tu dis que toi aussi tu voudrais devenir idole comme la fille qui brille à la télé. Tu es bien innocente, mais il est vrai que jamais tu n'as songé à ce que tu voudrais faire plus tard, quand tu serais grande, parce que ta priorité c'est de veiller sur ta sœur. Du coup si elle veut devenir idole, alors peut-être devrais-tu réfléchir à ton avenir toi aussi ! Et puis, si cela se trouve, toi aussi tu veux devenir idole, mais tu ne le sais juste pas encore.

Ils vous ont incitées à commencer à jouer d'un instrument, et toi ça a été la trompette. Tu n'as pas vraiment choisi à la base mais tu aimes beaucoup parce que ça fait du bruit, mais surtout parce que ça a une sonorité plutôt joyeuse. T'exprimer à travers des mélodies était déjà une habitude à cette époque, alors tu t'es vite intéressée à l'ocarina après. De temps à autre, ils se trompent dans vos prénoms mais tu ne leur en veux pas, après tout ils ont perdu leurs filles. Ils ont tendance à t'appeler Kana et Fumie c'est Sora, ce qui te laisse perplexe parce que parfois tu as l'impression qu'ils le font exprès. Et très vite tu te rends compte que ça cloche quelque part, que ce n'est pas normal que cette erreur devienne trop fréquente. Tu as quatorze ans, et tu te rends compte que tu as atterri dans une famille de vieux séniles, voire plutôt de psychopathes vous prenant pour la réincarnation de leurs enfants. Aussi gentils étaient-ils tu as préféré lever le camp pour retourner à l'improviste à l'orphelinat, leur laissant tout de même une lettre d'excuses avant de partir pour ne pas qu'ils s'inquiètent. Cependant à votre retour dans votre 'maison', quelque chose a un peu changé entre vous.

Tu as commencé à t'intéresser de plus près au travail des personnes dirigeant l'orphelinat, tu as essayé de faire pareil qu'eux pour essayer, toi aussi, de te trouver une ambition qui pourrait te seoir à la perfection. Finalement tu te prends d'affection pour les étoiles et leurs histoires, et tu aimerais enseigner leur beauté à des enfants plus tard. Le problème c'est que progressivement tu t'éloignes de Fumie, et au moment où tu t'en rends compte tu te renfermes sur toi-même, agacée par ton égoïsme : n'étais-tu pas censée veiller sur elle ? Faire en sorte qu'elle réussisse dans la vie ? Alors tu as repris ton poste initial ; celui d'ombre à part entière. Vous vous êtes à nouveau rapprochées pour disparaître dans votre petite bulle et tu as abandonné tous tes rêves pour elle, parce que tu ne veux pas qu'elle se sente rejetée, et tu veux lui offrir les meilleures opportunités. L'idée de devenir idole se concrétisant tu décides de la suivre et de t'inscrire à la Saotome Academy pour ne pas la lâcher d'une semelle, puis tu finis par y prendre goût parce que si tu as laissé tes rêves 'futiles' derrière toi, tu apprécies beaucoup la musique même si auparavant en faire sérieusement ton métier ne t'a jamais traversé l'esprit. Cependant la solitude te ronge progressivement : es-tu seulement certaine qu'au final c'est Fumie que tu protèges, et non ta propre personne ?


PSYCHOLOGIE
 
Définir le caractère de Sayuri, c'est un peu compliqué parce qu'on dirait que pour chaque jour elle a un masque différent, un peu comme si elle était une nouvelle personne une fois la nuit passée. Mais ça c'est seulement une façade, pour perturber les gens qui constituent son entourage. Rien de mieux que de les tromper pour éviter que l'on puisse lire dans son cœur, parce que c'est qu'elle en à cacher des choses, vraiment. Du coup elle a tendance à se montrer un peu snob vis-à-vis d'autrui, ne prêtant aucune attention à ce qu'ils peuvent dire ou faire semble-t-il. C'est un petit jeu qu'elle a commencé avec Fumie, à partir du moment où leur petit monde personnel s'est formé, leur bulle de sûreté que personne ne doit franchir au risque de briser leur équilibre. Concernant la petite Sayu c'est surtout par peur du changement, parce qu'elle se dit que si quelqu'un arrive à se faufiler entre elles cela tournera mal et leurs relations en pâtiront. Résultat des courses elle ne peut s'empêcher de s'efforcer à faire fuir tout être susceptible de se mettre en travers de leur vie paisible.

« Thank you and goodbye to my past, crybaby self »


Autrefois elle était un sacré bébé, à pleurer sans cesse dans son coin. Cependant considérant qu'il ne s'agissait pas là d'un comportement convenable en tant que 'maman attitrée' de Fumie, elle a fait de son mieux pour devenir plus forte et s'est donc forgée une muraille quasiment inébranlable. Cela fait bien des années qu'elle n'a pas versé une larme, enfin si on considère uniquement les larmes de tristesse ou de colère. Sayuri, elle est un peu comme une rose : avec ses épines elle se montre d'une nonchalance voire d'un sarcasme immense envers tout inconnu mais si on lui enlève elle se retrouve désarmée et agit à peu près normalement. Sauf qu'elle cache tout de même encore beaucoup de choses, au cœur de ses pétales pour la majorité fanées.

Parce que si elle ne se laisse pas déprimer facilement, il lui arrive de temps à autre de perdre patience que ce soit envers elle-même ou les autres, sauf qu'elle ne le montre pas spécialement. Elle agit comme si de rien n'était, mais elle se retient bien de coller une bonne droite. Heureusement ça n'arrive que rarement, et de toute manière elle s'isole dans ces moments-là. Elle n'est pas rancunière sur la plupart des sujets, mais il lui arrive d'avoir une dent contre quelqu'un et dans ce genre de cas, ses vengeances sont assez... surprenantes ? Ça peut aller d'une simple 'modification' d'un repas au coup du 'oups je ne t'avais pas dit j'avais fini le papier toilette'. C'est stupide, mais ça correspond bien à la partie juvénile qu'elle a conservée tout au fond d'elle, enfouie derrière un tas de normes qu'elle s'est infligée.

« I'll deceive even myself »


Elle déçoit un peu tout le monde, elle blesse émotionnellement les gens, elle se moque pas mal mais ça aussi ce n'est qu'une façade. Elle se cache parce qu'elle a presque honte de ce qu'elle est ; parce qu'elle est consciente que sa personnalité pourrait la rendre vulnérable. Dans le fond Sayuri est bien plus tolérante et douce qu'elle ne daigne le montrer, sauf qu'elle considère ça comme un problème d'importance majeure. L'expérience l'avait montré, une personne trop gentille se ferait piétiner à la moindre occasion. Elle est obéissante la petite, et elle s'exécuterait à n'importe lequel des caprices de sa sœur peu importe l'ampleur que ça prend. En plus elle a aussi son petit côté attachant et trop mignon, sauf qu'elle ne s'en rend même pas compte. Un peu maladroite sur les bords il lui arrive parfois de faire croire qu'elle a volontairement fait tomber quelque chose alors que ce n'est pas le cas : elle provoque maladroitement, et si les gens le savaient elle serait fichue. Du coup elle se ment à elle-même, elle se dit qu'elle n'est pas comme ça alors elle agit de manière parfois trop brusque envers autrui, quitte à cracher du venin et à lancer des pics.

« I'm just trash »


Le plus drôle dans tout ça c'est qu'elle se déteste plus qu'elle ne déteste les autres. C'est d'ailleurs surtout pour ça que le changement l'effraie autant, parce qu'elle se dit que jamais elle ne sera jamais à la hauteur. Cette malheureuse jeune fille s'est donc décidée à se graver dans l'ombre de Fumie pour une raison bienveillante qui est celle de la pousser vers l'avant et pour une autre bien plus égoïste : par peur de cesser d'exister si elle ne peut plus être dans l'obscurité de sa jumelle. Certains parlent donc d'altruisme, d'autres plutôt de dépendance conséquente. Si on lui demande ce qu'elle pense, elle dirait clairement que sa sœur est bien plus belle et rayonnante, un peu comme le soleil, et que sa personnalité n'est pas vide comme la sienne. Alors que Fumie est honnête avec elle-même Sayuri ne peut s'empêcher de se cacher sous divers masques pour tromper les autres. La seule chose qu'elle n'arrive pas encore à cacher c'est sa possessivité, sa jalousie, mais elle y travaille.

« Put your heart into those few lines »


Ce qui est généralement révélateur de ses pensées ce sont les chansons qu'elle chante. Certes elle se voile la face en public en chantant des mélodies plutôt dynamiques et pleines de vie mais à partir du moment où elle se retrouve isolée dans un coin elle laisse son cœur s'exprimer, parce que ça la détend. Les seuls instants où la jeune Hatoko est joyeuse c'est lorsqu'elle a l'occasion de chanter avec sa sœur jumelle. Comme Twinkle Twinkle Little Star était celle qui ressortait le plus souvent de leur gorge autrefois c'est devenu pour Sayuri un peu comme un trésor, en faisant sa chanson préférée. Sauf que ça même Fumie ne le sait pas, parce qu'elle se retient bien de le dire.

Elle a bien des passions qu'elle conserve dans un coin comme la cuisine par exemple. Pas seulement pour le plaisir de préparer les plats, mais aussi pour les goûter ! Parce qu'elle est un peu trop gourmande sur les bords et ne peut pas dire non à un gâteau, allant presque jusqu'à baver devant au sens propre du terme. Après elle a son amour invétéré pour les étoiles ; chaque soir elle s'assoit sur le rebord de la fenêtre pour observer leur magnifique lumière et chaque jour elle les étudie dans des livres. Elle aimerait beaucoup avoir un télescope mais c'est un peu hors de ses moyens alors elle se contente de ce qu'elle a. Parfois il lui arrive même de sortir discrètement de sa chambre pour aller s'allonger dans l'herbe et apprécier leur clarté, le problème étant que ça la rend un peu trop émotionnelle parce que ça donne un certain sentiment de calme et de solitude.

Elle a aussi quelques phobies, notamment sa claustrophobie qui fait qu'elle ne supporte que très peu les ascenseurs. Les espaces étroits et clos ce n'est vraiment pas son truc et si elle se retrouve coincée alors c'est la panique totale : elle se met à s'agiter dans tous les sens en tapant comme une folle sur ce qui la porte. Au moins, elle se fait entendre. En plus de ça elle a nosocomephobie ce qui fait que quand elle doit passer par l'infirmerie, ou même par l'hôpital elle est très mal à l'aise et il est dur pour elle de ne pas prendre ses jambes à son cou pour détaler comme un lapin. Et pourtant elle n'a pas le choix parce que comme elle a une santé assez fragile et des saignements de nez assez fréquents, la jeune fille se retrouve forcée de s'y rendre, à son plus grand malheur.

Enfin c'est une grande amoureuse des animaux, et elle leur accorde presque plus d'importance qu'aux humains parce qu'ils sont purs et dénués de mauvaises intentions. Comme ils ne font que répondre à leur instinct elle ne voit pas l'intérêt de les détester pour ce qu'ils sont, après tout ils ont leur caractère bien à eux sans pour autant se détacher de leurs originies. Ils n'ont pas peur du jugement des autres et c'est ce qu'elle admire chez eux. D'ailleurs il a été prouvé que les lapins attirent particulièrement l'attention de Sayuri, et c'est pour ça qu'elle porte très souvent un kigurumi lapin quand elle est dans sa chambre. Du coup on la retrouve régulièrement à lire des partitions, à chantonner ou à jouer à sa psp dans cette tenue si particulière.


PHYSIQUE
 
Sayuri c'est une jeune fille dans la moyenne, mesurant un mètre soixante pour environ cinquante-cinq kilos. Sa silhouette est, de ce fait, relativement svelte ; voire elle donne une impression de fragilité. Son teint de porcelaine accompagne d'ailleurs parfaitement cette idée puisqu'il pourrait faire croire que le simple fait de la toucher risquerait de la briser. Le long de son dos descendent en cascade ses cheveux teintés d'un doré similaire au blé, se mêlant parfaitement au reste de son être. Ce qui est le plus remarquable cependant ce sont ses yeux vairons : en effet l'un est rose, l'autre est un peu jaune miel. Elle les aime énormément, et c'est peut-être la seule chose qu'elle apprécie chez elle d'ailleurs. Ses doigts sont fins et petits, ses lèvres sont rosées et ses joues naturellement rosies, ce qui lui donne un petit air de poupée selon certaines personnes. Sauf que elle elle est persuadée que ce n'est que flatterie car elle ne voit rien d'extraordinaire en sa personne, qui n'est que l'ombre de sa jumelle.

Très peu expressive de base, elle ne sourit presque jamais aux inconnus. Non pas à cause de la règle du "on ne parle pas aux inconnus", mais plutôt parce qu'elle a son petit monde avec Fumie et elle refuse que l'on tente de briser son équilibre. Jusqu'ici la seule à l'avoir entendue rire c'est sa sœur et personne d'autre ne l'entendra probablement, à moins qu'elle ne parvienne à accorder sa confiance d'ici-là. Son visage peut se montrer extrêmement chaleureux, comme celui d'une mère, ce qui crée un énorme contraste avec l'air arrogant ou froid qu'elle arbore généralement quand d'autres personnes l'abordent. Lorsqu'elle est seule, ou lorsqu'elle vient tout juste d'obéir à l'un des caprices de sa sœur son regard reflète en grande partie de la solitude et de la tristesse. Mine de rien elle se sent très seule mais évite de le montrer, parce qu'elle ne veut pas attirer le regard des autres sur l'ombre qu'elle est. Ce qui est presque étranger à son visage ce sont les rougissements, à croire qu'elle n'est presque jamais embarrassée : sauf que c'est juste parce qu'elle a un self-control énorme.

La jeune fille a un style vestimentaire opposé à celui de sa sœur au niveau des couleurs, sinon il est relativement similaire. En effet lors des jours de repos elle se balade à la mode des kuro lolita, alors que Fumie a plus tendance à s'habiller comme une shiro lolita. Leur principale différence au niveau des vêtements c'est leur ruban : bien qu'elles aient toutes les deux une sorte de ruban en forme d'oreilles de lapin, le sien est noir alors que celui de sa sœur est rouge. Parfois, quand elles ont envie de troller un peu les gens il leur arrive d'échanger leurs vêtements et de se balader avec la tenue respective de l'autre. C'est d'ailleurs très drôle pour elles, parce qu'elles prennent parfois aussi la personnalité de l'autre. À ses heures perdues, notamment le soir, Sayuri prend plaisir à se vêtir d'un kigurumi, changeant presque chaque soir : son préféré est le lapin, mais elle en a un aussi de chat, un de panda et bien d'autres encore. Vestimentairement parlant, sa couleur dominante est le noir bien que cela ne soit pas sa préférée - qui est en réalité le vert.

DERRIÈRE L'ÉCRAN

Pseudo : Kaede
Âge : Dix-sept ans
Comment as-tu connu le forum ? : Via le partenariat avec Primepoc !
Un avis ? Quand j'ai vu le design j'ai imploré mes amis pour qu'ils m'arrêtent parce que je voulais m'inscrire... et on ne m'a pas retenue, du coup j'ai entraîné quelqu'un dans ma chute. www
Tes disponibilités : Euh... je passe régulièrement dans la semaine, hors période d'examens ?
Code du Règlement :  Syo
Une Question/Remarque ? Haha fesses






Dernière édition par Hatoko Sayuri le Jeu 21 Mai - 23:26, édité 1 fois
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 17 Mai - 15:20

BIENVENUUUUUE. *_*
Omg ton personnage, je l'aime déjà. ** J'ai trop hâte de lire l'histoire. Enfin quelqu'un qui comprend ma sainte terreur des ascenseurs, les gens me croient toujours stupide à monter 15 étages à pied. D:
Well, il ne te manque que ton histoire, donc je te laisse finir tranquillement. Tu as jusqu'au 27 Mai pour terminer, avec bien sûr la possibilité de rallonger, avec les examens et le reste, c'est pas toujours commode ! :)
Bon courage pour la suite !

_________________

i hate the word fate.
« Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel »
Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel
avatar


Pseudo : Kusmi.
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t42-terashima-kaori
Avatar : Takakura Shōma (Mawaru Penguindrum)
Messages : 362
Date d'inscription : 07/01/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 17 Mai - 15:36

Bienvenue sur le forum ! Kaoru
J'aime le caractère de ton personnage ! Bon courage pour l'histoire !
Invité
« Invité »
avatar




MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 17 Mai - 19:46

Bienvenue parmi nous

C'est sympa de la part de tes amis de ne pas t'avoir retenue, c'est toujours amusant d'avoir des nouvelles personnes avec qui rp ^^
« Civil »
Civil
avatar


Pseudo : Némiane
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t428-tanaka-himawari
Avatar : Hoshimiya Ichigo - Aikatsu!
Messages : 118
Date d'inscription : 01/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 17 Mai - 21:45

Bienvenue Bienvenue ! exited
« Membre du cour master »
Membre du cour master
avatar


Pseudo : Pendulum
Messages : 111
Date d'inscription : 17/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Lun 18 Mai - 14:08

Omg merci beaucoup je- trop d'émotions Bunny bunny
@Kaori; Je compatis tellement ! Chaque fois que je monte dans un ascenseur j'ai peur, je ne supporte pas alors de fois je monte les escaliers. ;w;
@Kaoru; Merci, contente que ma petite Sayuri plaise !
@Himawari; Héhé merci ! Le truc c'est que je croule sous les rp et j'ai le bac cette année mais... j'ai craqué. C'est pour ça que je voulais qu'on me stoppe. :c
@Elyo; Merciiiiiii !
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Jeu 21 Mai - 23:53

OMG TON HISTOIRE. *__* AVEC LES OST DE MAWAPEN EN PLUS, JE T'AIME. **

Tout est parfait petit kodomo, je te valide donc ! N'oublie pas de passer par le bottin des avatars et également de réclamer tes points. coeur
BON JEU MON AMIE. rainbow

_________________

« Kimi ga suki datta … honto suki datta »


« Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel »
Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel
avatar


Pseudo : Kusmi.
Fiche : A venir
Avatar : Mikaze Ai (Uta no Prince-Sama)
Messages : 70
Date d'inscription : 27/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Ven 22 Mai - 14:22

Merci beaucoup ! (je t'aime aussi parce que Mawaru Penguindrum c'est la vie, j'ai tous les ost sur mon pc **)
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Ven 22 Mai - 14:50

Enfin quelqu'un qui sait apprécier cet anime à sa juste valeur, tu veux bien m'épouser ? **

_________________

i hate the word fate.
« Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel »
Fondatrice Kusmi ♛ « Pink is the manliest color » - Professionnel
avatar


Pseudo : Kusmi.
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t42-terashima-kaori
Avatar : Takakura Shōma (Mawaru Penguindrum)
Messages : 362
Date d'inscription : 07/01/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Ven 22 Mai - 16:10

Avec plaisiiiiir <3 (Shouma en FC en plus c'est génial je- *pleure de joie*)
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Sam 23 Mai - 19:25

Bienvenue! (un peu en retard non?)

Je te souhaite la bienvenue! Très très belle histoire avec un passé tellement douloureux!! tears
« Elève de la Classe S »
Elève de la Classe S
avatar


Pseudo : Kijisaki Haruna
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t245-kijisaki-haruna
Avatar : Shibuya Rin de Idolm@ster Cinderella Girls
Messages : 75
Date d'inscription : 15/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 24 Mai - 15:06

Merci beaucoup pour l'accueil ! ♥
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 24 Mai - 19:45

YO, BIENVENUE !
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Koro
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t234-koro-senjuro-oo-100
Avatar : Steven A. Starphase de Kekkai Sensen
Messages : 137
Date d'inscription : 14/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko Dim 24 Mai - 19:52

Haha, merci beaucoup ! ^-^ ♪
« Elève de la Classe A »
Elève de la Classe A


Pseudo : Kaede
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t537-fiche-sayuri-hatoko
Avatar : Shimakaze - Kantai Collection
Messages : 74
Date d'inscription : 16/05/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko

Contenu sponsorisé
« »




 

Bittersweet child ••• Sayuri Hatoko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LIVIA ▼ Bittersweet symphony
» 'Cause it's a bittersweet symphony, this life [Laelya]
» ~ Bittersweet. [PV E.]
» Bittersweet memory [Lyle]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-