Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Découvrons les joies de la colocation [PV Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Jeu 7 Mai - 17:30

J'avais été embauché depuis peu, je prenais mon service en début de semaine prochaine et je n'avais toujours pas déménagé. Non pas que je n'avais pas d'endroit ou aller, juste que je savais ou je devrais aller, mais je n'arrivais pas a choisir quoi emporté ou non. Ma guitare c'était sur, j'avais une valise avec des fringues également.. mais pour le reste... je ne sais pas, mes babioles peut être, au moins de quoi décoré ma chambre? Oui peut être. Mais le reste? On avait des ustensiles de cuisine? Peut être prendre ma batterie de couteau et mes moules a gâteau, j'adore faire des gâteaux et je me traîne tout ça depuis des années, plus que des ustensiles c'est surtout émotionnel. Oui, c'est idiot, oui il y en a des millier mais quand même.

Bon, mes petites affaires c'est bon, mes fringues c'est bon. Je fini par voir les sacs. Il y en a deux gros à peine. Finalement je n'avais pas de choses à moi. J'ai mis ma guitare sur le dos. Pris les sacs en main et je suis sorti, au final l'appartement était vide, je n'avais garder que ce qui m'intéressais. Comme si je signais une nouvelle vie. Je souriais. Enfin je pourrais commencer, tout ça, tout ce pourquoi j'avais travaillé pour rendre fier mon mentor. Je pris donc la route pour aller à cette nouvelle résidence. Je me demandais quel genre de personne serais mon colocataire. Une personne sympa, vu le quartier j'espérais qu'on puisse aller en boite le soir ensemble. Après tout, s'il était installé dans ce quartier c'était pour ça non? On m'avais dit que c'était un jeune, alors je ne voyais pas ce qu'il ferait dans des musées. Surtout qu'il devait bosser la journée.

J'arrivais enfin devant l'appartement, j’espère qu'il avait été prévenu de mon arrivé. Je sorti la clef, ce joli petit trousseau qui me permettait d'entrer la. Je déverrouillais la porte et entrait, c'était chez moi non? Et puis je n'avais pas entendu de bruit, il était peut être absent. Je posais mes affaires dans l'entrée.

Bonjour? Y a quelqu'un? Je suis votre colocataire.. on vous à prévenu?
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Tatozel
Messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Sam 9 Mai - 16:45


Découvrons les joies de la colocation.
❝ Les...quoi? ❞

Neverland Megan • Demoiselle d'apparence froide et solitaire, Megan est en réalité une jeune femme charmante et attentionnée. Très investie dans sa passion de chanteuse et musicienne, elle est très perfectionniste. Sa timidité disparait souvent dès lors qu'elle se trouve sur une scène ou en train de pratiquer toute activité musicale.

Résumé du post • Un jeune homme débarque sans prévenir dans l'appartement de Megan qui est loin de se douter qu'il s'agit de son nouveau colocataire...






Shintoya Itiki • Jeune homme inconnu au bataillon, il a l'air du genre assez fêtard et trouble-fête. Ce qui à première vue ne plait pas tant que cela à Megan.


❝ Cette soirée-là... ❞

Dix heure du matin. Cela faisait depuis deux heures que la demoiselle était debout. Elle se tenait debout dans le salon, son violon dans une main. Poussant un soupir, elle posa l'instrument et s'assit sur le divan de cuir noir. Elle répétait un morceau depuis un moment maintenant et pourtant, elle avait l'impression qu'il manquait quelque chose. La petite alchimie qui faisait toute la différence. Celle qui faisait voyager, qui emplissait l'air et amenait le sourire. Avec un bâillement, Megan rangea son violon dans son étui et se rendit dans sa chambre. Elle avait besoin de repos pour jouer convenablement et vu l'heure tardive à laquelle elle s'était couchée la veille, autant retourner un peu au lit. Revêtant donc rapidement une courte chemise de nuit de satin lilas, la demoiselle se glissa sur son matelas et fixa le plafond. Elle eut du mal à trouver le sommeil.

Un très léger déclic, presque inaudible, réveilla Megan. Ouvrant les yeux, elle se leva dans un silence pesant et se dirigea vers la porte de sa chambre. Une voix masculine résonna depuis l'entrée, la faisant sursauter. Un...quoi? Se dirigeant vers la salle de bain, la brune se passa de l'eau sur le visage et s'habilla de façon un peu plus correcte. Ce fut donc vêtue d'une jupe blanche lui arrivant à mi-cuisse style écolière et d'un haut cobalt qu'elle se rendit dans le vestibule. Elle se retrouva ainsi nez à nez avec un jeune homme bien particulier. De longs cheveux sombres, des yeux...Jaunes. Ses pupilles s'étrécissant légèrement, la jeune femme s'approcha de l'inconnu. Au passage, elle remarqua ses "affaires" posées négligemment sur le sol. Si ce garçon mettait déjà le foutoir dans la piaule, ça allait vite changer. En dehors de sa chambre où il était libre de tout mettre sans dessus dessous, Megan ne permettrait aucun débordement. Au-cun.

Fixant l'inconnu qui ne semblait pas l'avoir remarqué, elle croisa les bras et eut un léger sourire. Certes la première impression n'était pas très positive mais la demoiselle n'était pas impolie ou mal aimable. Tant que l'on ne la poussait pas dans ses retranchements bien évidemment.

"-Bonjour. Fit-elle, attirant alors l'attention de l'inconnu. Enchantée, Megan Neverland. Se présenta-t-elle poliment. Ainsi vous êtes mon...colocataire? On ne m'en avait pas informé. Puis-je me permettre de vous demander votre nom?"

C'était poli, courtois. Froid et distant. C'était Megan quoi.


© Halloween

« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : Neverland Megan
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t490-fuyu-no-yume-termine
Avatar : Inconnu au bataillon
Messages : 216
Date d'inscription : 24/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Ven 15 Mai - 3:59

J'observais en silence la décoration des lieu, ça me semblait simple mais accueillant. Assez pour que chacun puisse se sentir bien. C'était mignon, je discernais un violon dans un coin. Alors comme ça mon colocataire jouais? En même temps, à quoi je m'attendais? Il devais venir de l'école, peut être quelqu'un des cours supérieur, master je crois. Bref quelqu'un qui deviendrais immanquablement connu. C'était assez stressant j'étais loin d'avoir ce genre d'avenir. Mais bon, autant s'y faire, j'aurais surement la chance de l'écouté un jour et je l'espérait. J'adorais écouté les autres encore plus que de jouer moi même puisque j'étais loin d'être bon et ça m'attristait un peu de ne pas réussir à faire des choses aussi belles que les idoles qu'on pouvais entendre un peu partout. Comme quoi certains ont le dons et d'autre ne l'auront jamais même en travaillant, ce n'est pas faute de jouer depuis plus de 5 ans tous les jours au final. Je ne dit pas non plus que j'ai eu des cours avec de vrais professeurs alors ça doit surement être ça. Mais la question n'était pas là.

Je sursautait en entendant une voix, je ne l'avais vraiment pas vue depuis le début et je me permettais de prendre quelque seconde pour détaillé la demoiselle. Elle me semblait charmante, un peu stricte, la jupe très scolaire, mince, peut être que je l'avais dérangée au final alors qu'elle se préparait pour y aller? Enfin elle ne semblait pas vraiment m'en vouloir et je souris au final.

Enchanté miss Neverland, Itiki Shintoya, c'est regrettable que personne ai prévenu, pourtant on m'a donner l'adresse y a presque trois jours. Je dérange pas j'espère? Vous occupez pas de moi, Je mettrait toutes mes affaires dans ma chambre.

J'avais remarqué son attitude froide et distante, même si c'était moins mon style, malgré mes efforts pour l'être dans mes paroles, j'avais même failli la tutoyer directement. J'étais très familier et je le savais. Enfin j'avais réussi a être contenu un minimum,j'allais même récupéré mes sacs pour aller les déposés..

T.. Vous pourriez juste me dire ou est ma chambre? J'ai pas tellement eu le temps de visité l'appartement, après je vous laisse tranquille, juré.
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Tatozel
Messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Ven 15 Mai - 22:07


Découvrons les joies de la colocation.
❝ Les...quoi? ❞

Neverland Megan • Demoiselle d'apparence froide et solitaire, Megan est en réalité une jeune femme charmante et attentionnée. Très investie dans sa passion de chanteuse et musicienne, elle est très perfectionniste. Sa timidité disparait souvent dès lors qu'elle se trouve sur une scène ou en train de pratiquer toute activité musicale.

Résumé du post • Un jeune homme débarque sans prévenir dans l'appartement de Megan qui est loin de se douter qu'il s'agit de son nouveau colocataire...






Shintoya Itiki • Jeune homme inconnu au bataillon, il a l'air du genre assez fêtard et trouble-fête. Ce qui à première vue ne plait pas tant que cela à Megan.


❝ Cette soirée-là... ❞

Malgré l'opinion que la demoiselle aurait pu se faire du jeune homme au premier abord, il semblait plutôt sympathique. En tout cas il était souriant, ce qui en soit était une bonne chose. Se détendant donc légèrement, elle l'écouta la saluer d'une façon qui lui plut assez bien. Il était poli. Il se présenta lui-même et la jeune femme fut surprise d'apprendre que depuis trois jours personne n'avait eu la moindre petite idée de la prévenir de l'arrivée d'un colocataire. Si elle n'avait pas eu la curiosité de voir de qui il s'agissait, la brune aurait tout aussi bien pu s'attaquer au garçon en croyant se trouver face à un voleur. Un voleur avec les clés de l'appartement et une valise hum? En effet, c'était assez peu probable. Cessant deux minutes de tout analyser, la demoiselle se demanda pourquoi on ne l'avait pas prévenu de l'arrivée du dénommé Itiki dans son appartement.

Laissant finalement cette question épineuse de côté, elle se pencha plutôt sur le fait qu'elle se devait d'accueillir comme il se devait celui qui allait désormais partager le même toit qu'elle. Décidément, la vie au Japon était bien différente de celle qu'elle avait jusqu'alors connue en Angleterre. Peut-être son accent ressortait-il encore d'ailleurs, on le lui faisait souvent remarquer. Mais elle aimait cela. Enfin, n'ayant jusqu'à maintenant jamais vécu autrement que seul ou en compagnie de sa famille, la jeune femme allait devoir apprendre à vivre avec un -pour le moment- parfait inconnu. La voix du garçon reprit à nouveau, attirant son attention. Il faillit la tutoyer et elle se demanda si cela ne ferait pas plus naturel s'il le faisait. Elle avait tendance à se montrer assez distante et à vouvoyer les gens ce qui avait toujours mis un froid entre elle et les autres.
Enfin. Ainsi Itiki n'avait pas eu le temps de visiter auparavant. Auparavant?? Était-il déjà entré ici alors qu'elle était absente ou avait-il uniquement vu les lieux sur des photos? Perplexe, elle choisit de lui poser cette question un peu plus part.

"-Bien sûr. Je peux vous...t'aider à ranger si tu le souhaites. Parvint-elle à dire, utilisant le tutoiement. Je pense qu'il vaut mieux se tutoyer, ce sera plus naturel en tant que colocataire. Le "vous" ferait un peu trop aristocratie."

Effectivement. C'était parfaitement le mot juste pour désigner l'emploie de la deuxième personne du pluriel ou pronom de politesse. Si elle voulait permettre à son colocataire de s'intégrer et être en bon terme avec lui afin d'avoir la paix, autant commencer dès à présent. Et puis elle n'avait rien d'autre à faire et aider le nouvel arrivant serait sans doute plus utile que de jouer du violon en bloquant sur une fichue note, non?


© Halloween

« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : Neverland Megan
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t490-fuyu-no-yume-termine
Avatar : Inconnu au bataillon
Messages : 216
Date d'inscription : 24/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Dim 17 Mai - 3:36

La jeune femme ne semblait en tout cas pas vouloir le renvoyer sur le palier de l'appartement. En soi c'était une victoire pour. Qu'une jeune femme me laisse entrer chez elle comme ça.Bien sur les circonstances étaient bien différentes mais disons que j'avais bien plus l'habitude d'être viré de chez quelqu'un qu’accueilli ainsi. En mon cœur ça sonnait comme ce renouveau, j'étais un nouvel homme désormais et je le vivais de mieux en mieux. J'avais cru trahir mes croyances et ce que j'aimais, au final je me rendais compte que ce que j'appréciais, avais fait et croyais m'avait mener la et permis d'être meilleur. D'arriver à un équilibre physique et mental qui me donnais une légitimité et une présence telle que je la souhaitais et telle que je la voulais au final. J'étais bien et prêt à avancer dans ma vie. Je ne sais pas si on peux dire que c'est comme une sorte de sortie de la période adolescente pour trouver sa place d'adulte et enfin savoir quoi faire de sa vie. Peut être.. mais dans ce cas je pense que je serais un adulte comme j'aurais voulu l'être étant enfant malgré les bêtises que j'avais pu faire.

Sa réponse me fit sourire, elle me tutoyais et souhaitais que j'en fasse de même je doit dire que ça m'enlevais un poids. Ça me semblait bizarre de vouvoyez une personne avec qui je vis en vérité. Ce serais comme ne pas appeler ses parents père ou mère mais pas leur prénom. Enfin, personne ne faisait ça, si? C'est vraiment triste, ça met une barrière immense entre les gens.. je n'aimais pas vraiment ça.

Merci, je suis bien plus à l'aise en tutoyant. J'ai pas vraiment été élevé dans un lieu.. aristocratique comme tu dis, du coup, je préfère ça, surtout si on doit vivre ensemble.

Je récupérais mes sacs et me dirigeait vers la seconde chambre que ma colocataire m'indiquait gentiment, la première impression d'une personne froide était encore présente mais je la trouvais bien plus gentille ainsi. Je posais donc mes sacs et commençait à déballer, bon d'accord, maintenant que j'y était.. mes moules à gâteau et autre vaisselle devait être plus qu'étrange.

Hem, ouais, ça doit te paraître étrange mais je me traîné ses ustensiles depuis des années et j'adore faire des pâtisseries, alors comme je suis parti un peu.. vite de mon ancien squ.. appart'.. je savais pas quoi prendre.. j'ai un peu choisi à l'instinct.

Je me sentait obligé de me justifier, surtout que j'en avais pas qu'un seul mais bien une petite batterie idéale pour toutes sortes de recettes. Mis à part ça j'avais des affaires, pour la plupart rock voir certaines aux influences de métal occidental. Et certaines plus classique comme ce que je portais en ce moment même si il ne fallait pas être un génie pour deviné que je n'étais pas un habitué des style de gentil garçon à ses parents et de musique classique.

J'ai vu un violon au salon, c'est ton instrument? Tu est compositrice?
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Tatozel
Messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Mar 2 Juin - 18:39


Découvrons les joies de la colocation.
❝ Les...quoi? ❞

Neverland Megan • Demoiselle d'apparence froide et solitaire, Megan est en réalité une jeune femme charmante et attentionnée. Très investie dans sa passion de chanteuse et musicienne, elle est très perfectionniste. Sa timidité disparait souvent dès lors qu'elle se trouve sur une scène ou en train de pratiquer toute activité musicale.

Résumé du post • Un jeune homme débarque sans prévenir dans l'appartement de Megan qui est loin de se douter qu'il s'agit de son nouveau colocataire...






Shintoya Itiki • Jeune homme inconnu au bataillon, il a l'air du genre assez fêtard et trouble-fête. Ce qui à première vue ne plait pas tant que cela à Megan.


❝ Cette soirée-là... ❞

"-Merci, je suis bien plus à l'aise en tutoyant. J'ai pas vraiment été élevé dans un lieu.. aristocratique comme tu dis, du coup, je préfère ça, surtout si on doit vivre ensemble."

Megan ne répondit pas. Pas par impolitesse ou par inintérêt, elle ne savait tout simplement pas quoi répondre. Le fait de vouvoyer les gens inconnus était pour elle assez naturel non seulement de par son éducation mais également de par sa nature distante et solitaire. Le fait de mettre une distance verbale entre elle et les autres avait toujours été une bonne façon d'être seule ou entourer de personnes qui supportaient son caractère renfermé. Cependant depuis son arrivée au Japon, elle avait choisi de faire des efforts en socialisation malgré son désir toujours bien présent de conserver une certaine solitude. Bien que son accent anglais était présent lorsqu'elle parlait, la demoiselle maniait le japonais avait une grâce et une fluidité dont on n'aurai su le soupçonner quelques années plus tôt. L'entrainement auquel elle s'était soustraite afin de maitriser ce nouveau dialecte n'avait été des plus aisé après tout mais elle avait su s'y tenir. Et réussir.

Quittant quelques instants ses pensées, elle conduisit son colocataire à sa chambre et le laissa y entrer afin qu'il puisse vider ses sacs et ranger ses affaires. Elle l'observa avec curiosité sortir des ustensiles de cuisine et de la vaisselle. Aimait-il cuisiner? Elle-même cuisinait de façon basique, n'ayant jamais vraiment le temps de s'adonner à la préparation de mets raffinés. Elle préparait ses repas de façon rapide et équilibré, parfois même prenant uniquement le temps de se faire une salade. La cuisine n'était donc pas une activité qu'elle pratiquait régulièrement ou pour laquelle elle avait un fort intérêt. Elle savait de servir de fourneaux, il ne fallait pas s'attendre à plus.
Itiki sembla gêné par le fait d'avoir emporté tout ce matériel de cuisine. A vrai dire, l'Idole ne comprit pas vraiment pourquoi, trouvant cela plutôt chouette de garder les choses auxquelles on tient vraiment.

"-Tu...cuisines?" Questionna-t-elle avec un sourire timide.

Il était peu fréquent que la demoiselle daigne s'intéresser aux activités des autres. Non pas que cela l'ennuie, simplement elle ne savait pas comment s'y prendre pour lancer ses interlocuteurs sur le sujet. Sa timidité jouait aussi, et généralement les gens préféraient esquiver ses questions, croyant qu'elle les posait uniquement pour combler un vide ou pour être agréable. Ce qui en soit n'était ni tout à fait faux ni tout à fait vrai. Disons simplement que parfois elle avait vraiment envie d'en savoir plus, d'autres fois elle était juste courtoise. Toutefois la nuance était perceptible dans le ton qu'elle employait et ici il s'agissait plutôt d'une intonation curieuse que simplement polie. Restait à voir si pour une fois on arriverait à saisir la nuance ou non.

Suivant des yeux les mouvements d'Itiki, la demoiselle le regarda sortir ses affaires. Qui ne dénotaient pas de l'idée générale que l'on pouvait se faire du garçon en le croisant dans la rue. Pas le genre à porter des cravates et des costumes. Une lueur malicieuse pétilla dans les prunelles de la demoiselle avant qu'elle n'entende son colocataire parler de son violon qui se trouvait actuellement dans la pièce principale de l'appartement. Ainsi il l'avait remarqué. C'était intéressant. Elle n'aurait pas penser qu'il pose des questions sur un détail de la sorte, d'autant qu'ils avaient rapidement quitté le salon après l'arrivé du jeune homme. Toutefois Megan trouva la chose agréable. S'il avait fait attention à l'instrument, elle supposa qu'il devait apprécier un minimum la musique. Les gens avaient toujours tendance à remarquer les choses pour lesquelles ils avait un peu d'intérêt.

"-Exact, je suis violoniste et chanteuse. Je ne compose pas vraiment... Ce n'est pas vraiment mon domaine." Répondit-elle doucement.

Effectivement, elle ne composait pas. Elle avait plutôt l'habitude de jouer et de modifier les parties qu'elle trouvait peu agréable à l'écoute ou simplement afin d'obtenir une meilleure fluidité. Mais dans l'ensemble elle laissait ce travail bien difficile à d'autres. Itiki jouait-il d'un instrument?


© Halloween

« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : Neverland Megan
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t490-fuyu-no-yume-termine
Avatar : Inconnu au bataillon
Messages : 216
Date d'inscription : 24/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Mar 9 Juin - 9:23

Je commençais à ranger mes affaires, j'avais un système de classement assez étrange, autant les pantalons n'était pas bien compliqué à ranger, il faut dire que j'avais une excellente déclinaison de pantalon noirs. Avec une variante simili cuir pour certain mais mis à part ça. C'était les mêmes fringues. Du coup je me permettait de tous les plier et les mettre en pile dans l'armoire, je ne faisait pas vraiment attention à la demoiselle, il y a des personne comme ça, on sens qu'elles ne sont pas très à l'aise dans les discussion du quotidien qui n'ont absolument aucune utilité, je ne peux pas lui en vouloir, c'est une attitude comme une autre et je la respecte, je ne veux juste pas l'ennuyer ou la gêner plus que de raison, déjà faire une collocation avec un mec inconnu doit être assez perturbant. D'autant que je pourrais être n'importe quoi, dangereux ou non. Enfin la seule chose qu'elle risquait avec moi c'est de prendre un ou deux kilos à force de manger les gâteaux que je ferais ou ma cuisine. Non pas que je cuisine gras ou autre hein, mas je suis du style à souvent gâter les personnes que j'apprécie et je l'appréciais déja, comme la plupart des gens en fait. D'autant plus que j'avais beau ingurgité des gâteaux à plus savoir comment les compter je n'arrivais pas prendre un gramme...

Tu...cuisines?

Je m'arrêtais pour lui faire face, l'intonation dans sa voix semblait assez hésitante voir gêner, je ne savais pas trop quoi en penser mais j'étais quand même heureux qu'elle s'intéresse un peu à ma vie. Au moins ça voulais dire qu'elle n'était pas si reculée qu'elle ne semblais l'être au premier abord. Il est vrai que je ne savait pas trop comment l'aborder au départ, on était plutôt différent et je pense qu'il nous faudrait du temps pour nous harmoniser et vivre correctement ensemble. Déja je pense qu'il faudrait qu'on se mette d'accord sur des règles de base, comme ce que l'on peut faire ou non, la répartition des tâches ménagère, faire la cuisine était loin de me déranger mais si en échange je pouvais évité le ménage ma vie serait deja sublime.

Oui! J'adore cuisiné. Enfin c'est compliqué, disons que si c'était mon métier ça m'ennuierais vite, j'aime cuisiné pour les personne que j'apprécie sans que ça devienne une corvée. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire. Mais après je ne sais pas.. je ne voudrais pas t’empêcher de cuisiné.. enfin je veux dire la dernière fille que j'ai côtoyé me traitait de misogyne a cause du sujet cuisine alors j'ai pas tellement envie qu'on se prenne la tête pour ça.

Je pris tout mon temps pour pendre tout mes haut selon les motifs. Bon évidemment c’était assez orienté, mis a part certains uni et rescapée de dieu sais quoi quelques chemise et même une cravate qui fut rangée en même temps. J'avais plein de ceinture aussi mais le plus impressionnant devait être les nombreux accessoires. Entre bracelets cloutés, les chaines a accrochées et autres bracelets de forces. J'avais de quoi fournir une douzaine de personne, mais ça faisait parti de mon coté assez coquet. Je l'écoutait tout de même. Je souris en entendant l'air passionné dans sa voix et jetait un coup d'oeil a la guitare soigneusement emballée.

Je comprends, donc tu te destine à être idole c'est ça? Ou tu l'est peut être déja? Désolé mais j'ai pas tellement suivi les idoles du moment... j'étais.. occupé à autre chose. Entre la recherche d'un job et tout dans ma vie... Ca te gênerais de m'en parler le temps que je termine de ranger?

J'espérait vraiment ne pas la gêner avec mes questions ou autre, en plus j'avais l'impression de parler plus que de raison, peut être l'excitation du moment, la découverte, l'intérêt, un peu tout en même temps surement. Je continuait à vider ma pauvre valise en y pensant, je le vivrais quand même mal si on devait se rendre compte qu'on ne se supporte pas et finir par ne pas aimer cet endroit à cause de l'autre, ce serait d'une tristesse absolue.
« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Tatozel
Messages : 21
Date d'inscription : 18/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan] Ven 12 Juin - 19:04


Découvrons les joies de la colocation.
❝ Les...quoi? ❞

Neverland Megan • Demoiselle d'apparence froide et solitaire, Megan est en réalité une jeune femme charmante et attentionnée. Très investie dans sa passion de chanteuse et musicienne, elle est très perfectionniste. Sa timidité disparait souvent dès lors qu'elle se trouve sur une scène ou en train de pratiquer toute activité musicale.

Résumé du post • Un jeune homme débarque sans prévenir dans l'appartement de Megan qui est loin de se douter qu'il s'agit de son nouveau colocataire...






Shintoya Itiki • Jeune homme inconnu au bataillon, il a l'air du genre assez fêtard et trouble-fête. Ce qui à première vue ne plait pas tant que cela à Megan.


❝ Cette soirée-là... ❞

Megan écouta les paroles d'Itiki avec intérêt. Ainsi il aimait cuisiner mais en tant que loisir non comme métier. Cela ne la dérangeait pas le moins du monde qu'il cuisine, surtout vu le temps qu'elle passait au fourneaux qui durait souvent moins d'une heure. Ainsi si son colocataire se mettait à la cuisine, cela l'arrangerait plus que ça ne la gênerait. Et puis, il habitait ici à présent et la cuisine lui appartenait donc autant qu'à elle. Libre à lui de s'en servir quand bon lui semblait. Elle fronça légèrement les sourcils à l'évocation du terme misogyne. C'était un mot assez compliqué au vu du fait qu'elle était anglaise d'origine et que la langue l'empêchait parfois de tout saisir. Cependant après quelques secondes, elle parvint à saisir le sens du mot. Qui pour elle était tout à fait inapproprié pour une simple histoire de cuisine.

Elle s'assit gracieusement sur le bord du lit dans la pièce et contempla le jeune homme et ses affaires. L'appart était à présent à elle comme à lui. Aussi ils devraient se partager les taches ménagères qu'elle faisait jusque là seule. Elle était devenue rapide avec le temps, s'occupant de la maison lorsqu'elle habitait encore avec sa mère. Et lorsqu'elle avait débuté dans la musique, cela lui avait bien servi. Elle faisait ses taches ménagères puis jouait comme elle aimait le faire, avec cette passion qui l'animait tout le temps. Sauf quelques jours. Ces jours où la jeune femme restait généralement froide, distante. Elle repensait à son passé dans ces moments-là ou avait simplement un coup de blues. Elle jouait de la musique mais des mélodies souvent plus sentimentales. Et c'était généralement magnifique. Secouant doucement la tête, Megan reporta son attention sur Itiki.

"-Personnellement je ne passe pas beaucoup de temps à la cuisine puisque je passe le plus clair de mon temps à jouer de la musique. Il m'arrive même de me cuisiner une salade en dix minutes lorsque je n'ai vraiment pas le temps." Lâcha-t-elle enfin.

Il lui posa ensuite la fameuse question sur le fait d'être Idole ou non. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'il avoua ne pas s'y être intéressé récemment. Elle n'insista pas pour savoir ce qui s'était passé puisque cela ne la regardait aucunement et qu'elle sentait qu'il n'avait pas envie d'en parler, ce qu'elle comprenait tout à fait. Effectivement elle était Idole mais n'étant pas très connue actuellement, elle ne s'étonnait pas le moins du monde que l'on ne la connaisse pas. En fait elle avait plus tendance à être surprit quand on la connaissait. Mais elle comptait grimper les échelons et se faire connaitre. C'était son rêve le plus précieux. Et un moyen de montrer à son père qu'il s'était trompé sur son compte, sur la musique et sur le métier qu'elle avait choisi d'exercer. C'était sa motivation seconde, la première restant tout simplement sa passion pour la musique.

"-A vrai dire... Je suis Idole en effet. Mais depuis peu et je suis vraiment très peu connue, j'ai encore énormément de travail à fournir pour espérer me faire connaitre. Elle hésita un court instant puis sourit à l'intention de son colocataire. En vérité je viens d'Angleterre et je suis entrée dans une agence pour être Idole il y a un peu moins d'un an il me semble. C'est donc vraiment récent, d'autant que je dois encore m'améliorer."

Elle se tut, consciente d'avoir beaucoup parlé. Ce qui était plutôt rare. Légèrement gênée, la demoiselle ramena ses genoux contre sa poitrine et posa son menton dessus. Geste purement habituel, elle faisait à peine attention au fait qu'elle avait presque l'air fragile dans cette position. Auparavant c'était avec son frère qu'elle se mettait ainsi, pour qu'il la prenne dans ses bras. Elle avait gardé ce réflexe mais ne demandait plus de câlin, préférant éviter tout contact afin de s'éviter toute accroche. Sauf pour son frère. L'exception. Megan continua finalement de regarder la valise d'Itiki se vider. Elle serait bientôt vide d'ailleurs.


© Halloween

« Professionnel »
Professionnel
avatar


Pseudo : Neverland Megan
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t490-fuyu-no-yume-termine
Avatar : Inconnu au bataillon
Messages : 216
Date d'inscription : 24/04/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Découvrons les joies de la colocation [PV Megan]

Contenu sponsorisé
« »




 

Découvrons les joies de la colocation [PV Megan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colocation temporaire à trois(Papa et Mélanie)
» Simon postule pour rejoindre ZE colocation ^^ [PV]
» Les joies du Jardinage [Selenda]
» « L’amitié double les joies et réduit de moitié les peines. » [Livre II - Terminé]
» Les joies de la maternité ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-