Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageSujet: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Dim 15 Fév - 18:42

FLASHBACK3 ans avant


AVENIR, QUE ME RÉSERVE-TU ?


« - Alors Koro, comment allez-vous aujourd'hui ?
- Je ne sais pas. Je ne me suis toujours pas remis de cette accident à vrai dire. Je ne sais plus quoi penser de mon avenir.
- Mais vous le savez, vous devez vous relevez et continuer de vivre, pas vrai ?
- Je ne sais pas... Tout semble fonctionner au ralentis autour de moi. Les gens, les objets, le temps. J'ai beau essayer de me relever, tout va lentement, j'ai l'impression que cela ne sert à rien.
- Vous le devez Koro. Vous réveillez. Vous devez vous réveillez.
- Pardon ? »

Toujours la même chose.
Je me réveille souvent en sursaut après m'être endormis quelques heures avant. Un rêve banal, mais pour moi, aller chez le psy est un calvaire. Mais je sais au fond de moi que c'est la seule chose qui m'aidera à aller mieux. En faite, sans Touka, peut-être que je ne serais plus de ce monde, ou je serais encore plus mal qu'en ce moment-même.

Aujourd'hui, nous somme un samedi, onze heure du matin.

Cela faisait 3 semaines que Koro était sortie de l’hôpital. Une semaine qu'il avait passé entre chez lui et son psy. Il allait parfois voir sa mère, ça lui faisait du bien d'être soutenu. Mais il oubliait peu à peu le rêve qu'il avait tant voulu réalisé. Depuis une semaine, il se levait de son lit lentement, avec des courbatures, se dirigeant vers la salle de bain sans grande conviction. Il relevait la tête vers le miroir, où il pouvait voir son visage morne. Son œil droit meurtrie par l'accident. Il déglutissait à chaque fois qu'il le voyait. Il sentait son estomac se tordre. Son cœur battre plus vite dans sa poitrine.

Cela lui donnait envie de  vomir. De se recroqueviller et hurler. Hurler à s'en arracher la voix, chose qu'il n'a pas pu faire avant. Mais il ne disait toujours rien. Son regard restait fixe devant lui. Il soupirait, puis arrangeait sa chevelure, avant de se brosser les dents et s'habiller. Il n'avait pas faim. Depuis sa sortie à l’hôpital, il refusait de manger. Du moins pas dès le réveil. Il se sentait toujours barbouillé. Il mettait son cache œil, puis son bandeau dans les cheveux. Comme à son habitude, il se traînait jusqu'à son petit salon, où il s'asseyait sur son canapé, et allumait la télé. Il s'allongea de tout son long, et restait comme ça.

En faite, il ne regardait pas vraiment la télé. C'était pour avoir un bruit de fond. S'assurer qu'il n'était pas seul. C'était l'un des réconfort qu'il pouvait trouver. Puis ses yeux se fermait comme à chaque fois. Mais il ne s’endormait pas. Il n'y arriverais pas dans tout les cas. Non, il pensait, encore et encore... Il n'arrivait pas à penser à autre chose que ce qu'il s'était passé avant. Car après tout... Une telle chose ne pouvait pas être oublié. Il en faisait que des cauchemars. Il espérait que tout ça allait vite passer. Il voulait oublier et repartir. Si il ne pouvait pas rattraper son rêve, alors il devait revenir sur le bon chemin. Mais pas tout seul. Il ne voulait plus être seul, pas maintenant.

« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Koro
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t234-koro-senjuro-oo-100
Avatar : Steven A. Starphase de Kekkai Sensen
Messages : 137
Date d'inscription : 14/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Dim 15 Fév - 20:13



Il y a très peu de choses qui comptent vraiment pour moi. Ma tranquillité en fait partie, ainsi que mon aptitude à survivre. Le reste n’a pas d’importance.
On dit qu’un enfant a besoin d’une famille pour s’épanouir mais… je ne sais pas où est ma famille.

Je ne sais pas ce qui me prend mais en voyant les autres du fond de ma petite ruelle, j’ai envie d’aller voir Koro-sama, le sortir de toute cette tristesse… Ce qui est arrivé ce jour-là m'a profondément choquée. Comment peut-on s'en prendre à des gens de cette façon ? C'est donc ça, "les humains" ? Je marchais dans la rue, les cheveux souillés par la pluie et le regard vide.

Je ne compte pour personne et rien ne compte pour moi : juste équivalence, n’est-ce pas ? Mon frère ne m'aime pas. Je le sais. Je le vois. Je le sens. Je ne sais pas ce qui m’a pris, mais je me suis écroulée d'un geste vif dans la rue où se trouvait l'appartement de Koro-sama. Je me relevais, mon uniforme était bousillé. L'eau glacée s'était infiltrée dans mes vêtements et j'avais froid. Horriblement froid. Je me relevais pour me rediriger vers ma destination. A se faufiler entre les passants immenses pour ma petite taille, j’en viens à me répéter que ce monde me domine.

Debout près de la porte de Koro-sama, je toquais puis ouvrait la porte pour me diriger vers le salon. Il était allongé sur le canapé, les yeux fermés. Je m'approchais de lui. Ma main s’agrippe, sans que je m’en rende compte, à un bout de tissu. Ça doit être l’habitude ; un instinct primitif retenu jusque-là par ce qu’on appelle les lois et le savoir-vivre. Quelle ineptie. Ils veulent que je devienne quoi plus tard ? Une fille qui a peur de grandir ? A moment donné, il faut regarder la réalité en face et se dire qu'on grandit, qu'on a de nouvelles responsabilités et qu'on doit agir comme bon nous semble mais avec la limite imposée par les autres. J'ai hâte de grandir pour avoir de nouvelles libertés. Mon enfance est déjà finie. C'est du passé à présent.
Revenons-en à ce bout de tissu : mes doigts glissent machinalement jusqu’à une poche boutonnée que je défais rapidement pour déposer le contenu qui était dans mon sac. Ma main s'en allait vers la main de cet homme pour ensuite s'enlacer avec elle. Je relevais la tête puis un léger rictus plissa mes lèvres.  

« Ohayo, Koro-sama. »

Je continuais de sourire, mes yeux sont écarquillés par ce que je viens d’accomplir et mon cœur a doublé ses battements. Je suis heureuse de voir que je peux aider quelqu'un à aller mieux, après tout, je ne sers pas à grand chose. Cette vie me rend folle.







Dernière édition par Haruhi Touka le Ven 3 Avr - 16:52, édité 1 fois
Invité
« Invité »
avatar




MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Lun 16 Fév - 14:12


AVENIR, QUE ME RÉSERVE-TU ?


Au fur et à mesure que le temps passait, Koro sentait son corps entier trembler. De petits tremblements désagréable. Il avait froid, mais chaud en même temps. Ses muscles étaient tendus, il s'efforçait de se sentir bien, mais son humeur ne semblait pas être d'accord avec ça. Il ne se sentait pas l'envie de se lever, ni même d'ouvrir les yeux. Son corps était lourd, il avait la sensation qu'il allait tomber, alors que pourtant, il restait dans la même position. Il sentait son œil droit lui brûler, un souvenir d'une couleur qu'il avait ressentis quelques semaines auparavant, qui revenait au galop.

Il serrait doucement les dents, se raidissant... Il était tellement préoccupé, qu'il n'entendait même pas la jeune fille arriver. Il n'avait pas entendu la porte s'ouvrir. Ni même le bruit de pas se dirigeant vers le canapé. Un long silence s'était installé. Jusqu'à que Koro sente une main, une petite main lui toucher la peau. Elle était froide. Mouillée... ça suffisait pour faire ouvrir les yeux de Koro. Une petite voix s'élevait, une voix et un visage qu'il reconnaissait.

« touka ... ? »

Il clignait une, puis deux fois des paupières. Il sentait son corps être encore assez lourd. Il restait dans cette position encore quelques instants, puis il se redressait lentement. Il reprenait ses esprits, tournait son regard vers la jeune fille. La sensation d'une main mouillée n'était pas fausses. La jeune fille était trempée. Elle était peut-être tombée avant de venir ici. Dehors, il faisait pas beau, un temps de chien. Il glissait sa main dans ses cheveux, les replaçaient, puis s'asseyait correctement sur le canapé.

« T'es toute trempée... Attend. »

Il se relevait, un peu maladroitement, puis partait de la salle. Il se dirigeait vers la salle de bain, puis prenait une serviette chaude de sur le radiateur. Il revenait sans plus attendre dans le salon, et posait la serviette sur les cheveux de la jeune fille. Il était content de la voir. Elle était venue au bon moment. En ce moment, Koro ne devait pas rester seul. Il avait besoin de compagnie. De n'importe qui ça lui était égale. Avec la serviette, il séchait le mieux possible les cheveux de touka, puis passait un peu sur ses épaules et son visage.

« C'est gentil d'être venu me voir... »

Trop gentil. Il arrêta ce qu'il faisait, pour laisser la serviette sur les épaules de la jeune fille. Libre à elle se continuer à se frotter si elle avait envie. Il sentit son œil gauche brûler à son tour. Il posait une main dessus, et sécha la perle d'eau salé qui avait commencé à remplir l'oeil. L'humeur de Koro était instable. Il avait la nouvelle sensation qu'il pouvait craquer à tout moment. Mais il ne le devait pas. Il devait rester fort. Au moins devant touka.

« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Koro
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t234-koro-senjuro-oo-100
Avatar : Steven A. Starphase de Kekkai Sensen
Messages : 137
Date d'inscription : 14/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Lun 16 Fév - 22:25



Soudainement, il ouvrit ses yeux et prononça mon prénom. Je restais à genoux au sol, Koro-sama me séchait les cheveux et je ressentais de la chaleur : d’habitude, personne ne s’occupait de moi de cette façon... Pourquoi la serviette qui semblait si douce, réchauffait mon cœur et mon corps tout entier ? Mon sourire se dissipait peu à peu pour laisser place à un visage neutre et sans émotions. J’entreprends de me lever afin d'essayer de redresser mon "pseudo grand-frère", mais la douleur lui rappelle à l’ordre et je prends vite conscience qu'il allait mal : son œil orbité laisse échapper de douces perles qui coulaient sur son visage blême. Il m’est impossible de le laisser comme ça.

Je ne sais guère pourquoi, mais ma vue est devenue très mauvaise. Sans doute la fièvre qui me hante une nouvelle fois. Je prends un mouchoir en main et je ne distingue que les formes de ce mouchoir, je me rapproche de l'oeil de Koro-sama et j'essuie délicatement ses larmes. Je gémissais légèrement en essuyant l'eau salée qui continuait de couler, je ne voulais pas lui faire mal. C'est l'un de mes seuls amis après tout. Je devais le réconforter, il en avait besoin. Je déposais mes mains autour de sa nuque pour ensuite déposer ma tête sur son épaule. J'entendais ensuite une voix, elle semble douce, et me parle. Une voix dont les paroles me semblent bien dérisoires, mais dont la chaleur me réconforte un peu, j'avais l'impression d'avoir toujours entendu cette voix. Je me surprends à vouloir fermer les yeux : je suis réveillée par des grandes mains me saisissant fermement par les épaules, celles de Koro-sama. Une certaine clarté me revient, et je parviens à comprendre ce qu’on me dit :

« Tu es courageuse, Touka. »


Un frisson parcoure nerveusement mes jambes : bien au-delà du froid glacial qui me fait frissonner, une étincelle a embrasé mon corps. Mon existence a-t-elle une quelconque valeur ? Cette phrase résonne en moi jusqu’à ce que l’étincelle s’éteigne. Mais oui... Bien-sûr. Comment pouvais-je être importante dans un monde qui me déteste et me domine ? Ils avaient raison. Je suis naïve et stupide. Tellement stupide que j'en arrive à croire une personne qui n'est que la source de mon imagination. Je relevais ma tête pour croiser le visage de Koro-sama. Je lui adressais un léger sourire puis je déposais ma main sur son torse. Koro-sama ne mérite pas de me voir pleurer. Je devais sourire. Sourire pour lui et pour tout ce qu'il a vécu. Koro-sama doit être fort. Koro-sama doit être heureux. Koro-sama le mérite.





Invité
« Invité »
avatar




MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Lun 16 Fév - 23:36


AVENIR, QUE ME RÉSERVE-TU ?


Les larmes ne voulaient pas cesser de couler. Malgré qu'il ne le voulait pas, il ne pouvait en même temps pas s'en empêcher. Il perdait son regard dans le vide, ne sentant même plus son cœur battre, alors que pourtant, il battait fortement. Presque trop fort. Il laissait la jeune fille essuyer les larmes qui coulaient le long de sa peau froide, elle-même ne semblant pas bien. L’ambiance était étrange. Désagréable... Mais en même temps douce. Parce que Koro n'était pas seul. Touka était prêt de lui à s'occuper de sa personne. Mais lui aussi avait envie que la jeune fille se sente bien.

Il reprenait un peu ses esprits, et regardait un peu mieux la jeune fille. Il s'était laissé faire, mais ses mains avaient fini par se déposer contre les épaules de Touka. Il fallait qu'elle aussi reprenne ses esprits. Elle avait semblé se plonger dans ses pensées. Tout comme le brun. Mais il n'était plus l'heure de rester dans le silence. Si elle était venue, ce n' était pas pour rien. Et Koro avait toujours aimé ces petites visites.

« Tu vas bien ? »

Elle frissonnait. Il se mordillait la lèvre, et se redressait. Il incitait la jeune fille à s'asseoir à son tour sur le canapé. Il prenait la couverture qui était plié dans un coin, et la mettait sur ses genoux. Il ne voulait pas qu'elle aille mal. Il ne fallait pas qu'ils craquent tout les deux. Le temps était déjà pas bien fameux... C'était pas une raison pour qu'ils soient comme le temps. Gris, pluvieux... triste. Un petit sourire apparu enfin sur ses lèvres légèrement tremblantes.

« Je vais nous préparer quelque chose de chaud. »

Des boissons.... Chocolats chauds, c'est parfais. Il se redressait, et allait dans la cuisine. Il tremblait, mais réussissait à prendre des tasses, prendre le chocolats, chauffer le laits, tout ça... Et tout fut prêt en un rien de temps. Il revenait vite dans le salon, posant sa propre tasse sur la table basse, puis tendance celle de Touka vers la jeune fille. Ça allait la réchauffer, et c'était sucré aussi... Il s'asseyait à ses côtés, et l'observait. Il voulait être sûr qu'elle n'allait pas s'évanouir ou pleurer. Il posait une main rassurante et douce sur ses cheveux, et les caressait lentement.

Oui, il allait mieux déjà. Grâce à elle. Elle n'avait pas besoin de dire quelque chose ou faire quelque chose de spécial pour le réconforter. Sa présence était déjà un bon calmant. Il gardait son petit sourire au coin des lèvres pour la rassurer. Il tremblait encore, mais c'était parce que son humeur était encore instable... Son corps lui rappelait à quel point il était dans une mauvaise impasse. Et qu'il avait vécu quelque chose d'horrible qui venait de détruire son seul et unique rêve.

« Membre du Personnel »
Membre du Personnel
avatar


Pseudo : Koro
Fiche : http://www.truewings-rpg.com/t234-koro-senjuro-oo-100
Avatar : Steven A. Starphase de Kekkai Sensen
Messages : 137
Date d'inscription : 14/02/2015


Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka)) Mer 1 Avr - 14:59


UP ? **
« Maitre du Jeu ★ Président de Shining Agency »
Maitre du Jeu ★ Président de Shining Agency
avatar


Pseudo : Shining
Messages : 187
Date d'inscription : 01/12/2014


Voir le profil de l'utilisateur http://truewings-rpg.forumactif.fr
MessageSujet: Re: Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka))

Contenu sponsorisé
« »




 

Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka))

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avenir, que me réserves-tu ? ((FLASHBACK ▬ pv.Haruhi Touka))
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
True Wings-